• Vaincre ou mourir ...

     

    Allez , une fois de plus, je fais dans l'actualité !

    St Victor de Marseille , s'envolera pas, elle peut attendre .... 

     

    mais ki qui a compris pourquoi à la cérémonie du plateau des Glières , ben y avait que des troufions habillés de blanc avec une tarte énorme sur la tronche ?

    Parce que moi je me suis bien demandé ce que ces hommes blancs faisaient là .

    Ce sont les diables bleus m'a dit Nounou .

    ben voilà qu' au lieu de s'éclaircir cha s'obscurci !

    Et Nounou de m'expliquer ,documents à l'appui, que ce sont des chasseurs alpins du 27 éme BCA  qui sont  à l'origine du plateau des Gliéres et que le surnom des chasseurs  alpins est "les diables bleus" .

    Leur tenue est bleu marine avec liséré jaune ou rouge , et la tenue blanche est celle de camouflage puisque ce sont des troupes de montagne ....

    Ben oui dans la neige , le blanc est la meilleure tenue de  camouflage .....

     

    Certains qui posent sur cette photo y furent.......

    Si Pépé  était encore avec nous ou si quand il commentait la photo , Nounou avait  noté les noms je pourrai les mettre .....

    Des noms : Le lieutenant Théodose Morel assassiné le 9 mars .

    Le lieutenant Jourdan-Joubert qui reprit alors le commandement du bataillon des Gliéres  jusqu'à ce le capitaine Angot , encore un ancien du 27 éme , rejoigne le plateau le 18 mars et reprenne le commandement du  bataillon dont la devise était

    "Décidé à vaincre ou mourir 

    pour chasser l'ennemi sanguinaire !".

    note : détail des scraps  

    les diables bleus : récit du combat héroique de ses hommes pendant la campagne de France , par le  lieutenand Colonel MAZAUD , qui commandait le 27 ème BCA .

    un feuillet du livre qui liste l'encadrement du 27 éme où il est noté :

    MOREL , lieutenent , Active , Commandant la S.E.S ( Section Eclaireur Skieur ) , blessé en Tarentaise  .( il a reçu une balle dans le bras en 1940 ) 

     

    Un autre feuillet avec le fanion et  ces 2 vers de "la Sidi-Brahim " 

    " Ils sont tombés silencieux

    Sous le choc , comme une muraille" 

     

    « La pointe courte est en deuilL'abbaye de St Victor »

  • Commentaires

    1
    TICARAMEL2
    Dimanche 31 Mars à 17:24

    Bonjour Parrain: papa te remercies pour ta com de ce jour,ce livret papa dit l'avoir lu maintes fois,et de le voir en photo lui rappele son papa qui lui parlais de son 27iem, dont danielle darieux en fut leur marraine merci bisounéttes bisous à ta nounou et papounet   cool

      • Dimanche 31 Mars à 17:53

        Vu l'état du livre 140 pages publié  en 1942 , c'est certain qu'il a été lu, relu... même le scotch scotche plus les feuillets qui se débinent.......

        Bisouss bisousssssss bisoussssssss

    2
    Dimanche 31 Mars à 17:31

    Oui j'ai regardé cette belle cérémonie, et je connais bien cette terrible bataille du plateau des Glières, tu a bien fait de rafraichir la mémoire car certains oublient trop vite pourquoi ils sont libres, calinous

      • Dimanche 31 Mars à 18:00

        Les Gliéres, le Vercors ......

        Au Vercors, encore des chasseurs alpins ......

        Et oui, qui après nous pour en parler ......

        Pépé , nous en parlait . Il n'y était pas, mais de ses copains , de ceux avec qui il avait fait après ses classes la bataille de France y était ......

        Câlinous aux minous

    3
    Dimanche 31 Mars à 17:32

    Merci pour cet article qui explique bien l'honneur de ces personnes.

    Triste époque tout de même mais que de jeunesses et de vies sacrifiées ..

    Un article qui m'a bien intéressé

      • Dimanche 31 Mars à 18:02

        Oh oui ! des soldats , des Hommes qui savaient ce que Honneur veut dire !

         

         

    4
    Danielle =^.^=
    Dimanche 31 Mars à 19:10

    Pour se souvenir de l'Histoire ...merci !

      • Mardi 2 Avril à 09:52

        Avant que plus personne ne puisse raconter........

        caresses aux moustachettes et co loc

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    5
    maîtresse Poupette
    Dimanche 31 Mars à 20:00

    Je n'ai pas regardé la cérémonie. Mais je connais le plateau des Glières que j'ai visité il y a quelques années avec mes enfants.

    Caresse à Phiphi

      • Mardi 2 Avril à 09:53

        Nounou a toujours connu par les récits de pépé, mais elle y est jamais allée ...

        Ronrons

    6
    Dimanche 31 Mars à 21:51

    Merci pour cet article intéressant. Oui, il faut commémorer et se osuvenir de ceux qui ont laissé leur vie pour l'honneur et notre pays. 

      • Mardi 2 Avril à 10:04

        Se souvenir qu'il fut un temps où certains mots avaient de la valeur .....

        Des hommes héroiques dont personne n'a jamais entendu le nom sont mort pour défendre la Mére Patrie .....mettant leurs pas dans ces hommes sans uniforme , quittant leurs champs et leurs maisons  qui en 1792 se firent soldat pour défendre leur jeune république....

        Ah j'aime ces paroles extrait du chant du 14 juillet 1800 .: 

        " les fils sont plus grands que leurs péres

        et vos coeurs n'en sont point jaloux ;

        La France après tant de misères 

        Renait plus digne encore de vous" .....

         

    7
    Lundi 1er Avril à 10:35
    le maître de Frimous
    Nous allons souvent aux Glières et il n'est pas possible de ne pas penser à ce qui s'y est passé.
    Il ne faut pas qu'ils soient morts pour RIEN.
    Combattons la peste nationaliste populiste partout! Hongrie, Italie, Royaume-Uni (Brexit, FRANCE (suivez mon regard. ..)
      • Mardi 2 Avril à 10:19

        Les "locaux" connaissons ainsi des lieux de mémoire qui nous parlent ...

        Je viens de relire l'histoire du 27 éme BCA ( Annecy) et des troupes de montagne qui en plus des Gliéres se retrouvérent aussi au Vercors ! 

        Ils ont écrits des pages particulièrement héroiques en 39-40  .avant celles de 44/45

        Bien sur , par mon pére je "connaissais" , je pensais aussi qu'il exagérait , mais par ces lectures  je réalise que loin d'éxagerer , ce fut vraiment terrible ce que ces jeunes et moins jeunes endurérent pour sauver notre pays  et ses valeurs  !

    8
    Lundi 1er Avril à 12:10

    Une page d'Histoire que je ne connaissais pas ... C'est toujours émouvant et attristant de voir en photo des hommes qui se sont sacrifiés ... Bonne journée le chat Phiphi, bonne journée Nounou, caresse à l'un, bisou à l'autre.

      • Mardi 2 Avril à 10:27

        C'était un temps où les jeunes étaient fiers d'être "conscrits" . Que n'auraient-ils pas réalisés pour leur uniforme....

        la guerre de 39/40 ...... passée aux oubliettes car nous avons été battus. Mais avant d'être anéantis , ces mêmes jeunes se sont battus comme des lions !  92 000 morts pour la seule campagne de France! 

        Caresses à Félix

        Bisous

         

    9
    Lundi 1er Avril à 15:35

    Nounou  vient de recevoir un message émouvant d'une amie très chére et fidéle lectrice dont l'amitié remonte à leur jeunesse .... c'est à dire très longtemps .Un bouleversant témoignage que je transcris , en souvenir de mémoire .

     

     c'est ainsi que l'histoire continue de vivre par les petites anecdotes personnelles, familiales .......L'histoire n'est faite que par une multitude individus ,pour la plus part anonyme ....C'est aussi pour que ces souvenirs ne se perdent pas que la Gazette de Phiphi et Rouky existe .

    -----

    J' ai lu ton article sur le plateau des Glières et cela m 'a rappelée mes colonies de vacances de 1945 à 1947. J' étais dans un petit village appelé la Balme-de-thuy pendant 2 mois chaque années. 

    Tous les jours nous faisions de grandes promenades et nous sommes montées très souvent au plateau des Glières. A cette période , il n' y avait qu' une ferme où nous avions droit à un bol de lait et passions le temps à ramasser des myrtilles , cueillir des fleurs et surtout s' amuser avec les mulets qui faisaient la navette entre le plateau et la vallée afin de descendre le lait pour les reblochons , ils étaient seuls connaissant par coeur le chemin. 

    Mais nous étions au courant de la tragédie passée sur ce lieu.  

    Le dimanche , après la messe nous allions au cimetière fleurir la tombe des soldats avec les fleurs des champs. 

    Chaque fille de la colonie au début de saison choisissait sa tombe , la mienne celle d' un soldat inconnu , enfin pour terminer , chant de la Marseille et lever du drapeau. 

    A cette période le cimetière n' était pas clos les tombes avaient été creusées rapidement  dans une partie d' une vaste clairière.


    ----

     

    Merci Roseline pour le partage de ces beaux  souvenirs 

      • Danielle =^.^=
        Lundi 1er Avril à 16:02

        Merci pour ce partage touchant...est-ce que les enfants de maintenant vont encore fleurir les tombes de parfaits inconnus?

      • Lundi 1er Avril à 16:16

        C'était une époque où l'héroisme était sacré....où à l'école , à la maison , la patrie était sacrée . Normal toutes les famille , alors étaient en deuil de la guerre ( que ce soit 14/18 ou 39/40-45 ) ......au moins l'un des leurs était mort pour la patrie ....... 

        de nos jours, les enfants ne vont même pas fleurir la tombe de leurs proches ..... alors d'inconnus .......

      • Lundi 1er Avril à 20:00

        très beau message. un état d'esprit sain et beaucoup de respect.

        des valeurs qui manquent trop souvent de nos jours, en effet.

        apprendre à respecter et se souvenir, ce n'est pas être nostalgique du "vieux monde" mais plutôt essayer de construire le "nouveau".

        mais ...



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :