• Max, Rex, Romanin.......

     

    En ce 8 mai, c'est une figure légendaire que je vais  évoquer .

    C'est celle qu'une photo célèbre  a immortalisée ..

     

    Cette photo  a été prise en octobre 1939, à Montpellier par un ami d'enfance , Bernard habitant au 4 de la rue d'Alsace à Béziers .

    Jean Moulin est appuyé aux Arcades du Peyrou à Montpellier .( Le scrap est sur fond de la maison qu''il a habité , à Montpellier) 

    Jean Pierre MOULIN , est né le 20 juin 1899 , au domicile de ses parents , 6 rue d'Alsace  à BEZIERS ,où le pére Emile Antoine , professeur au collége , âgé de 42 ans a été nommé .

    La mère Blanche Elizabeth PEGUE est âgée de 32 ans et sans profession .

    La  famille est d'origine  provençale , de Saint Andiol dans les bouches du Rhône où est née  Laure , la soeur de Jean le 3 décembre 1892 , où lui même est baptisé le 6 août 1899 par le père Guigues en l'église Saint-Vincent de Saint-Andiol.

     Son parrain est son frère Joseph Moulin ( né en 1889 décédé en 1909 )  et sa marraine est sa cousine Jeanne Sabatier

    Après avoir passé son bac a 17 ans, Jean Moulin s'inscrit à la faculté de droit de MONTPELLIER.

    A 27 ans , un mariage bref .. 

      En 1925 Jean Moulin le plus jeune sous-préfet de France est nommé à Albertville . Lors d'un séjour de ski à Chamonix il fait la connaissance de Marguerite Cerruti , 19 ans , qu'il épouse à Betton-Bettonet le 27 septembre 1926.

    C'est lui qui a dessiné la bague destinée à sa fiancée , un très beau saphir rectangulaire entouré de brillants payée 4000 f par les parents de Jean !

    Le couple bat très vite de l'aile , mais pour essayer de le sauver, fait un voyage à Paris , Marguerite  voulant se présenter à un concours lyrique , soutenue par son mari . Elle prétexte un essayage de couture pour ne pas repartir avec son mari et  oublie de rejoindre le foyer conjugal à Albertville . 

    Jean Moulin, lassé demande alors le divorce qui  sera prononcé aux torts exclusifs  de l'épouse  ,  le 19 juin 1928 .


    En 1937 il est nommé préfet à CHARTRES ce qui fait de lui le plus jeune préfet de FRANCE .

    Le jeune préfet est un fin lettré, un dandy, un dessinateur , un artiste , .

    En 1940 , de terribles sévices ayant été fait contre les habitants d'un village de l'Eure ,3 officiers allemands veulent lui faire signer un papier reconnaissant que ce sont des tirailleurs sénégalais français qui en sont les auteurs . 

    Subissant lui même leurs sévices pendant plus de 7 heures durant , le faisant plonger dans l'horreur la plus effroyable,  refusant de signer ces mensonges , il finit par se trancher le cou avec un bris de verre ,  dans sa cellule ayant peur de "craquer" ...

    C'est ainsi qu'on le verra désormais portant un foulard pour cacher sa blessure au cou .

    Et en "récompense "   il est mis en disponibilité  par le gouvernement de VICHY ,appelé ' l'ETAT FRANCAIS' , cette appellation  remplaçant dans les papiers officiels celle de

     REPUBLIQUE FRANCAISE ! 

    (J'avoue toujours frémir de rage quand depuis une vingtaine d'année on ne dit plus la France ou la République Française  mais "l'état Français " . Le pire c'est que je n'ai pas encore trouvé pourquoi on nous ressort cette qualification de sinistre mémoire  ! 

     

     

    Il ouvre une galerie de peinture à Nice qui lui sert de couverture , sous le nom de Romanin , son nom d'artiste peintre.

    Connu sous les noms de REX , MAX ( un clin d'oeil à son grand ami Max Jacob qui mourra en déportation ) ,Mercier etc ..

    Il arrive à rejoindre le Genéral de Gaulle à londres  qui , 3 mois plus tard , le nomme son délégué pour la zone non-occupée dont fait partie LANGUEDOC et PROVENCE et le 1 er janvier 1942 , Jean MOULIN, , est parachuté en FRANCE  !

    Disparu le dandy toujours habillé  à la dernière mode , "tiré à 4 épingles" , comme sorti d'un catalogue de vêtements ultra-chics ..

    Désormais, ce sont blouson, et vêtements passe-partout , ombre qui se fond dans l'ombre ...

    Sa mission est de rassembler , sous l'autorité du comité installé à LONDRES , les divers mouvements de résistance qui sont mal coordonnés .

    Suite à l'arrestation du général Delestraint , un successeur doit lui être trouvé .

    C'est le but de la réunion de Caluire .... qui va être révélée par un traitre ( qui en fait "serait une traitrise sur l'oreiller" de Hardy dont la maitresse agent de la gestato est la diabolique de Caluire ) .

    Quand ne pouvant plus parler , suites aux tortures que lui a fait subir son bourreau, ce dernier lui tend un papier et un crayon pour qu'il écrive ce qu'il ne peut plus dire, le " bourreau de lyon" ,Klaus Barbie , se penchant sur son épaule pour voir ce qu'il écrit ,devient fou de rage en voyant qu'il a dessiné sa caricature  !

     
    Il décède dans le train qui le méne en Allemagne , officiellement en gare de  METZ ,des tortures subies , le 8 juillet 1943 .

    Je vous ferai grâce de ce qu'il dut subir pendant ces 7 jours .....pour en effacer les traces , le corps fut aussitot incinéré .....

    Sa soeur Laure, entrepris fin décembre 1949 , ses propres recherches qui l'on amenée à être persuadée que le décés de Jean Moulin a eu lieu le 8 juillet 1943 , dans le train qui l'amenait en Allemagne , et le corps ramené à Paris incinéré le 9 Juillet au Pére Lachaise où fut déposée l'urne !


    la mention MORT POUR LA FRANCE
    est portée sur son acte de naissance.
     
    J'ai croisé au moins 4 fois ses traces ..
     
    - En recherchant les traces de mon oncle , je découvrais que c'était Max qui l'avait recruté 
     
    - Le cabinet de mon médecin à Beziers que j'allais voir une fois par an était situé tout prés de la   place du Champ-de-Mars où  je me garais, et chaque fois , émue je regardais sa maison natale ! 
     
    (J'ignorais alors que sur cette même place du Champ de Mars ,  les allemands ont fusillés des résistants du Maquis de Fontjun (venus des villages des environs, Capestang, Montady, Puisserguier, etc.)
     
     - Dans une balade avec le groupe de Sorties et  découvertes je découvrais , dans l'Ecusson de Montpellier, la maison où il avait logé ainsi que sa mére et sa soeur .
     
    Toutes ces  rencontres dues au hasard . 
     


    Grande Rue Jean MOULIN à Montpellier.

     

      

    Mais la plus importante est la première .
    En 1965 , habitant depuis peu tout prés du quartier latin, j'allais visiter le Panthéon !

     

     
     
    Oh ! l'émotion en voyant dans la crypte , le cercueil que le drapeau tricolore recouvrait encore * .
    Un an environ, qu'il était entré dans ce lieu le 19 décembre 1964 où " à ses grands hommes la patrie est reconnaissante ".
     
     Dans ce cercueil , juste des cendres .
     
    Celles contenues dans l'urne 10137, au Pére - Lachaise qui fut transférée d'abord dans le carré réservé à la Résistance sous le n° 2645 et l'inscription
    " Cendres présumées de Jean Moulin " .
    Cette urne ouverte le 18 décembre 1964 , portait bien à l'interieur le n° 10137 .
     
    Le 18 décembre 1964 , les cendres furent transférées à la crypte de la déportation , au chevet de Notre Dame de Paris , et des anciens résistants venus de tous les coins de France montérent la garde auprés de leur Chef puis le soir venu , à la lueur des torches, l'accompagnérent au Panthéon où il entrait le lendemain,  en présence de sa soeur , sur le magnifique discours d'André Malraux..
     
    "Entre ici Jean Moulin, avec ton terrible cortége .....
    avec ceux qui comme toi n'ont pas parlé et même ce qui est encore plus atroce ceux qui ont parlé ..."
     ---
     
    * Le cercueil aurait été déposé dans le cénotaphe , le lendemain ...
    Hors je l'ai bien vu ,  dans la crypte tel que je l'indique et il me semble ( mais de cela je n'en suis moins certaine qu'il y avait des fleurs déposée sur le cercueil posé lui même sur des tréteaux...mais ces détails je ne mettrais pas ma téte sur le billot ) 
     Est-ce simplement l'urne qui a été déposée dans le cénotaphe ? 
    et c'est certain , ma visite était de 1965..... 
     
     
     Ce n'est qu'un résumé de la vie de ce grand Héros , une vie si riche ......
    Mort à 44 ans ! comme St Exupéry , comme st François d'Assise !
     
    Un lien avec Henri Fournier :
    leur mémoire est sortie de l'oubli grâce au travail de leur soeur 
    Isabelle Fournier-Rivière et Laure Moulin 
     
    et aussi les proches amis :
    Jacques Riviére pour l'auteur du Grand Meaulnes et Antoinette Sachs pour le Résistant .....
     
    autre similitude entre les 3 :
     
    leurs amours malheureux .......
     
     
    Et si vous voulez connaitre la bibliographie de cet article, tout ce que Nounou a  lu pour l'écrire , c'est là !
     
     
    « La guerre est déclarée !!!!!!La Rose et le Réséda »

  • Commentaires

    1
    TICARAMEL2
    Vendredi 8 Mai à 09:02

    Bonjour Parrain: Papa est étonné  et content de cette article bien documenté,lui qui a du respect pour ceux qui ont participés à la lutte pour chasser l'ennemi hors de france,tous nos militaires dont notre grand-père paternel qui était au 27iem chasseurs alpins,tous les jeunes résistants qui non pas eu peur de perdre leur vie pour la liberté,il faut que les livres d'histoires de france des écoliers des nouvelles générations évoques toujours cette terrible période,merci à ta nounou pour cette évocation, bisounéttes Parrain, mes parents font des gros bisous à tes parents

      • Vendredi 8 Mai à 10:08

        Vu hier soir, le très interessant documentaire de la 2... et Nounou y a appris pleins de choses ..

        Bisous

         

    2
    Vendredi 8 Mai à 09:14

    Très intéressant cet article, complet et de bon aloi en ce jour. Un bel hommage en prime.

    j'ai découvert des aspects inconnus de sa vie. une terrible histoire.

    beaucoup feraient bien de s'en souvenir, ne pas l'oublier mais aussi respecter le destin brisé de ces vies gâchées et détruites.

    bien pour la page de bibliographie aussi.

    merci et des pensées toutes spéciales pour tous ceux qui ont donné leurs vies et leur jeunesse pour nous.

      • Vendredi 8 Mai à 10:15

        Sans sa soeur, sans son amie, qui le connaitrait .....

        C'est notre travail, à nous les derniers à avoir eu des liens avec cette époque d'en laisser trace ,message .....avant de nous aussi disparaitre ...

        Ils sont morts dans d'atroces souffrances pour que nous puissions vivre LIBRES !

        Oui sur le coté il y a un module "Mes Références"  et il suffit de cliquer  sur un nom pour en avoir la bibliographie , histoire de dire que ces articles sont des écrits personnels , compilations de livres lus, recherches faites ......

        Surtout ne pas les oublier .....

        Bonne journée

    3
    Rolande
    Vendredi 8 Mai à 10:08

    MeRci en ce jour de ns rappeler le sacrifice  de beaucoup pour notre liberté et surtout merci de cette biographie de  cet homme si exceptionnel et de son sacrifice cela doit être très émouvant pour  vous merci de partager ces souvenirs avec nous et puissions avoir confiance en l’avenir et une immense pensée pour tout ceux morts en ces temps douloureux 

      • Vendredi 8 Mai à 16:14

        Un très bon documentaire hier soir sur la 2 ,sur le temps qui sépara le débarquement du 8 mai 1945 . 

        Guerre effroyable qui continua , avec les égos démesurés des digireants qui voulaient chacun la plus grosse part du gâteau .

        Une anecdote qui n'a pas été cité et qui m'a toujours été racontée  :

        Quand l'officier allemands vit le général de Lattre de Tassigny, qui signait pour la France, il balaya le couvre chef de l'officier français , qui était posé sur la table et s'écria : "Méme les français !!! Rien ne me sera épargné " 

        Oui toujours émouvant d'évoquer ces grandes figures qui me son chéres au coeur 

        Bonne journée

    4
    rolande
    Vendredi 8 Mai à 15:42

    oui j'ai regardé hier soir et l'anecdote sur le général de Lattre est véridique, et oui défendons toujours l' ^paix car de nos jours je doute fort que nous puissions avoir de nouveau Jean Moulin ......

      • Vendredi 8 Mai à 16:13

        Merci Rolande

        Caresses aux félinous

    5
    Zoé
    Vendredi 8 Mai à 17:13
    Un très bel hommage pour cet homme exceptionnel à qui je voue une grande reconnaissance . J'ai découvert des faits que je ne connaissais pas. Merci pour la bibliographie cela me donne envie de lire certains ouvrages.
    Câlin mon Phiphi. Bises à ta Nounou.
      • Vendredi 8 Mai à 17:41

        j'espére que tu pourras trouver les livres qui t'interessent . J'aurais aimé en lire d'autres mais ils sont indisponibles comme ceux de son secrétaire .

        Caresses à Lulu , pensées pou Zaza

        Bises

         

    6
    Vendredi 8 Mai à 19:21

    Un très grand homme, un très grand résistant !

    On lui doit bien des hommages. 

    Merci Phiphi pour toute cette documentation.

    Bisous sur ton petit museau d'amour,

    Bisous Nounou

      • Vendredi 8 Mai à 19:32

        Il a littéralement sacrifié sa vie pour la France ! A bout de force , trouvant encore l'énergie de narguer son bourreau ....

        Oh oui , un trés grand, un magnifique héros .

        Bisous aux minettes, caresses au Toutou

        Bisous  

    7
    Samedi 9 Mai à 08:28

    Une vraie page d'Histoire ... Avant de quitter Lyon je suis allée à Caluire et j'ai vu la maison dans laquelle il a vécu mille tourments. Il y a une plaque commémorative et son buste sur le square en face de la maison. C'est un homme que j'admire beaucoup. Merci Nounou. Caresse au Phiphi qui doit être content de voir toutes ces fleurs.

    8
    maîtresse Poupette
    Dimanche 10 Mai à 00:20

    Mon grand père qui était entré en résistance pendant la guerre, m'avait donné le disque du discours d'André Malraux en hommage à Jean Moulin, prononcé en 1964 lors du transfert de ses cendres au panthéon. 



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :