• Louxor 1980

    Comme il fait ici , une chaleur qu'y a rien à envier à celle qui régnait sur Louxor en 1980 , ben on va y faire une tite visite chez l'habitant .

    faut dire qu'en ce temps là, les français ont a la cote en Egypte . Faut dire que depuis Bonaparte et malgré lui, les français ont su s'y faire admettre par le colossal et minutieux travail effectué par les archéologues et la défense de leur patrimoine .

    les sons et lumières aux pyramides et à Karnac sont des oeuvres françaises , texte de Gaston Bonheur , dits par les comédiens français .

    Donc pour les naufragés du bateau cramé , y avait du temps à occuper pendant leur séjour non prévu à Louxor .

    Une après midi, leur guide français, qui vit là bas , leur propose d'aller faire une visite de courtoisie chez des habitants .

    C'est plus que tentant. Comment mieux appréhender un pays que d'y rencontrer ses habitants .

    la maisonnette longe le Nil .

    il s'agit d'une vaste piéce rectangulaire , assez sombre ,où sur la droite de la porte se situe ce qui est la piéce à dormir et où trone un grand lit , un matelas à coté posé à même le sol  .

    sur la gauche, la partie cuisine  avec une grande table de bois recouverte d'une toile cirée .

    Ils sont accueillis joyeusement, la jeune femme de la famille , une adolescente de 14 ans, mariée l'année précédente vient de mettre au monde son premier né et c'est un garçon . Joie , fierté immenses  pour la famille .

    Civilités obligent , les visiteurs vont admirer le bébé de 8 jours que la jeune mére irradiante de bonheur , jolie comme un coeur  ,tient dans ses bras .

    Elle est assise sur son lit ,c'est à dire sur le matelas posé à méme le sol de terre battue .

    puis la grand mére propose un verre de thé à la menthe que tous acceptent  .

    Ils s'installent autour de la grande table , et ceux qui sont face à la porte voient leur hôte prendre une grande boite de conserve vide , traverser le quai et aller puiser l'eau pour le thé dans le Nil, où en jactant les méres de famille font la vaisselle, lavent le linge à grands coups de rire et de battoir , puisent l'eau pour la toilette ...

    le thé n'est pas encore fait que la soif a disparue .

    le guide leur explique qu'il leur est impossible de refuser  , qu'au moins quelques uns devront se dévouer afin de ne pas peiner leur hotesse qui dépose une boite en fer remplie de sucre sur la table .

    Normal pour nous, mais le guide leur indique que leur offrir cette denrée si rare qu'est le sucre ,c'est les traités comme des rois, comme des déesses ....

    Un, deux , puis quelques autres boiront le délicieux thé à la menthe qui n'aurait pas été douteux, si il n'avait pas été vu faire ...

    Et parait que personne des buveurs n'a été malade !

    C'était pas possible m'a dit Nounou que je te raconte pas ça, pour toi à ton tour le narrer à tes auditeurs .

     

     

    « Il a suffit d'une rose .....En attendant d'y retourner .......... »

  • Commentaires

    1
    Jeudi 15 Juin à 17:02

    ça me rappelle quelque chose au Maroc, il y a longtemps. Une histoire proche avec une invitation d'une grande gentillesse.

    Je trouve que c'est bien d'avoir pu partager la vie réelle et non celle pour les touristes. 

    Ce thé avait sans doute une grande valeur humaine.

    L'orage gronde au loin ...

    Reste au sec (si il pleut, qui sait ?) 

      • Jeudi 15 Juin à 17:23

        Oui , il était exceptionnel ce thé .Et en plus délicieux .

        Tout ce qui était dedans est sans prix . je ne sais ce qu'est-devenu Louxor de nos jours , mais il y a 37 ans, c'était cela . Une région comme oubliée du monde moderne . Avec ses valeurs vraies .

        pour moi c'est cela voyager , aller aussi à a rencontre . Les immenses hlm navigant , très peu pour moi .

        Phiphi est comme une âme en peine . Il cherche la fraicheur ..

        c'est après de telles chaleurs que les orages sont redoutables .

        Caresses aux minettes et au seigneur Pap

        Douce soirée à la fraiche, si c'est possible ... ici aujourd'hui le thermométre bat des records 

      • Jeudi 15 Juin à 21:33

        Rien pas une goutte ici.

        Ce soir Miss Sicille était sur le bord de la fenêtre (sécurisée), s'est planquée à ma vue. Très bon appétit la mamie, les gamelles tombent.

        Filmé en caméra cachée, très rassurante (toilette, sieste dans la pièce,etc ..)

        Il faudra du temps, mais elle semble bien accepter , alors ...

      • Vendredi 16 Juin à 11:34

        Les gamelles .... la pauvrette , comment était -elle nourrie pendant son errance  .. Alors oui, on assure pour l'instant !

        le ventre plein , la vie est agreable . ( j'au lu sur le blog du site ) que la litière aussi est visitée . Super l'espionnage en caméra cachée .

        Oui juste de la patience . 

    2
    Jeudi 15 Juin à 18:42

    les populations de ces pays sont immunisé contre les maladies, nous, nous sommes tellement stérilisé qu'un rien nous rend malade.

     tu as beaucoup voyagé, cela forme la jeunesse il parait. bravo, nous on connait l'europe du sud, espagne, italie, suisse, et un peu du nord belgique, luxembourg. pas plus.

     bonne soirée

    bises

      • Jeudi 15 Juin à 20:42

        Ah les voyages . une très grande chance d'avoir pu parcourir une partie du monde de 30 à 50 ans . j'en ai parfois la nostalgie , surtout de ne pas avoir vu ce qui me tenait à coeur ou retourner dans des pays où c'est devenu impossible .Il me reste photos et souvenirs .En laisser le récit pour si un jour ma mémoire s'éteint ..... hélas, je ne connais pas l'italie . C'était un pays proche , je le gardais pour quand nous vieillirons  . Quand nous avons perdu Rouky , GM m'a dit : les voyages c'est 8 jours d'interet  , le chat c'est tous les jours du bonheur . Nous avons préféré adopter Phiphi .

        caresses à Allia et Athos

        Bonne soirée

        Bises 

    3
    Danielle =^.^=
    Jeudi 15 Juin à 19:01

    C'est vrai que c'est magique ces rencontres ...pour le thé euh ... de l'avoir vu faire ainsi .... pareil dans certaines cuisines actuelles finalement ...c'est de savoir qui dérange sarcastic

    Orage tout proche, il pleut déjà ... juste eu le temps de rentrer du boulot !

    Câlins pour toi Ti Phiphi, bien des choses à tes Tiens et ronrons pour tous =^.^=

      • Jeudi 15 Juin à 20:45

        Oh oui, si nous voyions parfois les cuisines ......

        pas encore d'orage par ici . toujours canicule .

        Pleins de doux câlinous aux minettes

        bonne et douce soirée

         

    4
    Griseldis
    Jeudi 15 Juin à 22:05

    La première photo me fait penser aux Cigares du Pharaon de Tintin.  Nounou inspire Hergé ?  Le thé  à l'eau du Nil : Qui sait ce que chacun de nous a pu avaler sans savoir???

      • Vendredi 16 Juin à 11:36

        Non quand même pas ! Cela veut juste dire qu'Hergé ne dessinait pas n'importe quoi .

        Pour eux, le Nil c'est l'eau salvatrice depuis des millénaires ........

        Bonne journée

    5
    Poupette
    Jeudi 15 Juin à 22:44

    Si personne n'a été malade, c'est que l'eau du Nil est potable ! Mais peut-être avait-elle été bouillie pour faire le thé... Tu es bien sur le meuble ? Oui apparemment !

    Ronrons Phiphi

      • Vendredi 16 Juin à 11:38

        L'eau du Nil  n'est pas potable, elle est même très polluée surtout avec le barrage . Mais l'eau effectivement a été bouillie, pour faire le thé .......

        Sais plus où me mettre pour récupérer un peu de fraicheur .......

        Câlinous

    6
    Griseldis
    Vendredi 16 Juin à 13:26

    La phrase de Grand Matou à propos des voyages (8 jours d'intérêt) et du chat (bonheur quotidien) est pleine de sagesse et j'y adhère.

      • Vendredi 16 Juin à 14:16

        et cela sauve un chat . Phiphi vaut tous les voyages .

        nous avons voyagés tant que mes parents pouvaient nous garder nos minous .

    7
    Dimanche 18 Juin à 14:17

    Il m'est arrivé la même chose au Maroc, à la campagne des gens très pauvres m'ont fait l'honneur de m'offrir ce qui représentait une semaine de nourriture, c'est mon amie marocaine qui a dû m'expliquer la valeur de cette offrande, moi, de l'Occident, jamais je n'aurais cru ...



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :