• L'alchimie du verbe du voyou voyant ....

    Juste avant de pénétrer dans la basilique , évoquons la fin  du Voyou-voyant 

     Arthur adolescent  lit beaucoup, dérobe des livres jusqu'à ce qu'Izambard lui ouvre sa bibliothéque .. 

    La suite 

     il est agréable , pour  nous qui l'aimons ,de  penser que sa recherche n'a pas été vaine , qu'il a conquis la toison d'or .

    Mais à quel prix ! 



     

     

     




     

     

    « Arthur Rimbaud , le coeur supplicié ! Les Anges de Rennes -le-Château »

  • Commentaires

    1
    Jeudi 19 Septembre 2019 à 14:00

    Oui un bien étonnant personnage, comme un éternel insatisfait.

    Je n'avais pas vu ses relations ésotériques, Intéressant ce point de vue.

    En tout cas sa fin de vie a bien été "une saison en enfer".

      • Jeudi 19 Septembre 2019 à 14:43
      • Jeudi 19 Septembre 2019 à 15:48

        Sans l'Ami ( le Maitre) JPH , je n'aurais jamais vu Arthur Rimbaud, sous cet angle là , ni essayer de comprendre ses mots , car il est parfois bien nébuleux..

        Pourtant il le dit lui  -même , il a voulu se faire voyant ......

        Ce n'est que ma vérité le concernant . Mais dans les années 1985 , un jour en entrant dans l'église de Rennes les bains , en voyant les Anges au dessus du bénitier faire  le signe de la croix, le sonnet des voyelles a éclaté dans ma tête ....

        Hasard bien évidemment , même si j'y ai vu autre chose ......et je me suis mise à fouiller sa vie, ne serait-ce que pour comprendre pourquoi il figurait dans le Panthéon de JPH , comme Baudelaire , Gérard de Nerval , les peintres Delacroix et Gustave Moreau ..... 

        Mais seul , Arthur Rimbaud connait SA vérité , nous ne pouvons qu'interpreter avec notre sensibilité .

        Et Oui, il a vécu en  enfer ...

      • Jeudi 19 Septembre 2019 à 15:57

        en effet, il faut suivre ses textes, ou laisser voguer son imaginaire ..

    2
    TICARAMEL2
    Jeudi 19 Septembre 2019 à 15:24

    Bonjour Parrain: Ta compris quelques choses à ce texte moi pas du tout, et papa n'a pas fait de commentaire,comme parfois,bisounéttes à toi,bisous à ta nounou et papapounet .

      • Jeudi 19 Septembre 2019 à 15:50

        Moi tu sais je traduis .....mais vu que j'entends des voix que je connais pas  baragouiner à longueur d'après midi sur le truc qui lit des cassettes , ben je commence à connaitre les mots ........en attendant de les comprendre....

        Bisous 

    3
    rolande
    Jeudi 19 Septembre 2019 à 15:51

    J'avoue avoir peu lu Rimbaud mais ce texte m'éclaire un peu mieux et m'incite à m'y plonger, merci, amitiés a tous

      • Jeudi 19 Septembre 2019 à 16:37

        Tellement attachant , je ne me lasse pas de le lire 

    4
    Jeudi 19 Septembre 2019 à 19:17

    Coucou Phiphi.

    Que de choses Nounou nous apprend. J'avoue que je ne peux lire tout chaque fois, malgré l'intérêt de tous ces textes, mais je les mets soigneusement de côté, afin de venir les relire tranquillement. En tous cas, félicitations à Nounou.

    Par contre, tu ne parles plus de toi, et notamment de ta santé.

    J'espère que maintenant tu es tout à fait guéri de tes dernières mésavantures, et que tu vas tout à fait bien.

    Tu me manques ….. malgré tes charmantes photos.

    Bonne soirée à tous les trois.

    Douce caresse Phiphi, avec les doux ronrons de Micky.

    Bisou Nounou.

    Nicole75

      • Vendredi 20 Septembre 2019 à 09:46

        Ben moi tout va bien ..... il fait toujours chaud, sinon......

        Caresses à Micky

        Bises

    5
    Samedi 21 Septembre 2019 à 09:40

    "On n'est pas sérieux quand on a 17 ans..." je commençais toujours par celui-là avec mes élèves et après je leur demandais de piocher dans l'oeuvre de Rimbaud et d'extraire quelques vers qui leur parlaient et c'est fou comme ils en trouvaient redonnant à l'oeuvre de Rimbaud les visions de leur propre jeunesse . J'aime bien l'appellation " voyou-voyant. 

      • Samedi 21 Septembre 2019 à 09:48

        C'est mon maitre en symbolique dont je parle souvent JPH qui utilisait l'expression de "Voyou-voyant" pour A Rimbaud, qu'il aimait beaucoup et qu' il m'a fait découvrir dans sa recherche intérieure par le symbolisme  .  

         

    6
    Mardi 24 Septembre 2019 à 16:14

    "Allah Kerim" criait-il sur son lit de mort. A trente-sept ans il ne voulait pas mourir, il voulait vivre encore ! Je suis heureuse d'apprendre de nouvelles choses sur lui que je connais pourtant bien, je ne savais pas pour ce délire d'agonisant, le lot des dents. Dieu sait pourtant que j'ai lu des dizaines et des dizaines d'ouvrages sur lui. Qu'est-ce qu'il a trafiqué en Abyssinie ... Mystère. Les auteurs se contredisent à ce sujet. Ce qu'il avait changé sur les photos de là-bas, on aurait dit un homme de soixante-dix ans ... Merci pour cette poignante biographie Nounou, un grand merci.



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :