• L'alchimie du verbe du voyou voyant ....

    Juste avant de pénétrer dans la basilique , évoquons la fin  du Voyou-voyant 

     Arthur adolescent  lit beaucoup, dérobe des livres jusqu'à ce qu'Izambard lui ouvre sa bibliothéque .. 


    Il  fréquente assidûment la bibliothèque municipale, y demande des ouvrages "malsonnants" aux oreilles du bibliothécaire  en chef, "des ouvrages scientifiques très anciens et très rares" ,découvre l'ésotérisme , l'Alchimie dont Il est certain qu'il  a  lu beaucoup de très vieux traités .

    Alors il élabore un systéme pour devenir "voyant" , dépasser les limites humaines ..

    Il se considère à la fois ,alchimiste et matière première à transcender !
    Il est le plomb qu'il doit transformer en or afin de trouver l'illumination, dépasser sa condition d'homme , tuer le vieil homme  pour devenir voyant !

    C'est  l'adolescent inspiré  qui le dit  :
    "le poète doit se faire voyant par un long ,immense, et raisonné dérèglement de tous les sens.Toutes les formes d'amour, de souffrance, de folie; il cherche lui même, il épuise en lui tous les poisons, pour n'en garder que les quintessences!"

    Ses poèmes reflètent sa quête  intérieure !

    Ses poèmes , le révèle !

    Noir , Blanc, rouge , vert  bleu violet ....ces couleurs réguliérement semées dans ses poémes...

    Oeuvre au noir , au blanc , au rouge , table d'émeraude .....

    Couleurs que l'on trouve toutes réunies dans la queue de paon .....nom donné lors d'une phase alchimique

    L'or aussi !


    Les voyelles lui apparaissent-elles colorées comme ce fut le cas pour Paul Le Cour, ou est-ce le travail d'alchimie dont il donne la séquence !

    S'inspirant des vieux grimoires lus  , il cherche dans le dérèglement des sens, la révélation !

    En 1875, son exaltation retombe !


    "J'ai créé toutes les fêtes, tous les triomphes, tous les drames.
    J'ai essayé d'inventer de nouvelles fleurs, de nouveaux astres, de nouvelles chairs, de nouvelles langues . J'ai cru acquérir des pouvoirs surnaturels.
    Eh bien ! Je dois enterrer mon imagination et mes souvenirs ....
    Moi ! moi qui me suis dit mage ou ange, dispensé de toute morale, je suis rendu au sol, avec un devoir à chercher, et la réalité à étreindre! "


    Quand Rimbaud  écrit cela , il n'a pas encore 21 ans !!!!!!!!
    Le jeune et brillant poète, change de vie, et le voyou -voyant , le Prométhée comme le qualifie JPH , se fait aventurier !

    Ce qui m'interpelle sur la fin de sa courte vie, c'est qu'il est atteint d'un cancer à la cuisse. Il souffre du genou et il est amputé de la jambe droite !

    Dans sa lutte avec l'Ange , Jacob est blessé à la cuisse et en gardera une claudication !
    Les initiés montre leur genoux comme st Roch ....!
    Est-ce un ultime message que le voyant a reçu ?

    Dans le cycle du GRAAL, le Roi Pécheur est lui aussi blessé à la cuisse d'une blessure incurable dont il ne peut ni guérir ni mourir .......

    Le poéte voyant ,

    l'aventurier aux semelles de vent ,

    l'ange  déchu ,  a t il retrouvé ses ailes ?


    A-t-il, enfin , atteint son inaccessible  étoile !

    Comment s'étonner que ce soit à Marseille , où plane la silhouette de l'adepte Fulcanelli , que s'est achevé la route de celui  qui voulut se transcender  par l'Alchimie  .

    Le 10 novembre 1891, se termine le voyage du "voyant !

    Il quitte enfin, l'Enfer dont il écrivit "une saison", pour rejoindre la voie lactée  , découvrir son étoile au fond de son creuset !

    L'an mil huit cent quatre vingt onze et le 11 novembre à une heure et demi ,

    Acte de décès de Jean Nicolas Arthur RIMBAUD décédé à Marseille hier à dix heure du matin à l'hôpital de la conception agé de trente sept ans , négociant célibataire né à charleville (ardennes) de passage en cette ville ; fils de feu Frédéric Jean Rimbaud et de Marie Catherine Vitalie Cuif  ........

     Sur l'acte de  décès est indiqué négociant ! et aussi de passage .....comme il a été sur cette planéte .....

    Petit Prince de passage ......

     
    Une plaque apposée sur un mur de la Conception indique :

    Le 10 décembre 1891, revenant d'Aden

    Le poète Jean Arthur RIMBAUD

    Rencontra la fin de son aventure terrestre .

    Un amphithéatre de la Conception porte son nom et un monument est érigé sur la plage du Prado, face à la mer à la mémoire de l'auteur du bateau ivre ....  

    Je sais les cieux crevant en éclairs, et les trombes,
    Et les ressacs et les courants, je sais le soir,
    L’aube exaltée ainsi qu’un peuple de colombes,
    Et j’ai vu quelquefois ce que l’homme a cru voir.

    Le même "bateau ivre" écrit sur un mur à Paris , prés de l'endroit où s'élevait le café d'où il déclama le poéme , pour la 1ére fois ....

     Son dernier écrits  , enfin ce qu'il a soufflé dans un dernier souffle à sa soeur qui le veillait  , le 9 novembre 1891 :

    UN lot : UNE dent seule

    UN lot : DEUX dents

    UN lot : TROIS dents

    UN lot :Quatre Dents

    UN lot : Deux dents

     Délires d'un mourant négociant ? sans doute ...

    Mais  comme par hasard ,les 5 lots donnent 12 dents .

    Le nombre 12 !

    Et il nous raméne à chaque fois au UN, à l"unité , le divin .

     Le douze c'est celui du monde achevé , de la Jérusalem Céleste , de l'élection , le nombre d'un accomplissement , d'un cycle achevé comme l'indique la lame 12 du Tarot : le Pendu ( par le pied ) suivi de la lame 13 , ( arcane sans nom , représentant  la Mort qui fauche un champ et indique une renaissance ...)

     il est agréable , pour  nous qui l'aimons ,de  penser que sa recherche n'a pas été vaine , qu'il a conquis la toison d'or .

    Mais à quel prix ! 



     

     

     




     

     

    « Arthur Rimbaud , le coeur supplicié ! Les Anges de Rennes -le-Château »

  • Commentaires

    1
    Jeudi 19 Septembre à 14:00

    Oui un bien étonnant personnage, comme un éternel insatisfait.

    Je n'avais pas vu ses relations ésotériques, Intéressant ce point de vue.

    En tout cas sa fin de vie a bien été "une saison en enfer".

      • Jeudi 19 Septembre à 14:43
      • Jeudi 19 Septembre à 15:48

        Sans l'Ami ( le Maitre) JPH , je n'aurais jamais vu Arthur Rimbaud, sous cet angle là , ni essayer de comprendre ses mots , car il est parfois bien nébuleux..

        Pourtant il le dit lui  -même , il a voulu se faire voyant ......

        Ce n'est que ma vérité le concernant . Mais dans les années 1985 , un jour en entrant dans l'église de Rennes les bains , en voyant les Anges au dessus du bénitier faire  le signe de la croix, le sonnet des voyelles a éclaté dans ma tête ....

        Hasard bien évidemment , même si j'y ai vu autre chose ......et je me suis mise à fouiller sa vie, ne serait-ce que pour comprendre pourquoi il figurait dans le Panthéon de JPH , comme Baudelaire , Gérard de Nerval , les peintres Delacroix et Gustave Moreau ..... 

        Mais seul , Arthur Rimbaud connait SA vérité , nous ne pouvons qu'interpreter avec notre sensibilité .

        Et Oui, il a vécu en  enfer ...

      • Jeudi 19 Septembre à 15:57

        en effet, il faut suivre ses textes, ou laisser voguer son imaginaire ..

    2
    TICARAMEL2
    Jeudi 19 Septembre à 15:24

    Bonjour Parrain: Ta compris quelques choses à ce texte moi pas du tout, et papa n'a pas fait de commentaire,comme parfois,bisounéttes à toi,bisous à ta nounou et papapounet .

      • Jeudi 19 Septembre à 15:50

        Moi tu sais je traduis .....mais vu que j'entends des voix que je connais pas  baragouiner à longueur d'après midi sur le truc qui lit des cassettes , ben je commence à connaitre les mots ........en attendant de les comprendre....

        Bisous 

    3
    rolande
    Jeudi 19 Septembre à 15:51

    J'avoue avoir peu lu Rimbaud mais ce texte m'éclaire un peu mieux et m'incite à m'y plonger, merci, amitiés a tous

      • Jeudi 19 Septembre à 16:37

        Tellement attachant , je ne me lasse pas de le lire 

    4
    Jeudi 19 Septembre à 19:17

    Coucou Phiphi.

    Que de choses Nounou nous apprend. J'avoue que je ne peux lire tout chaque fois, malgré l'intérêt de tous ces textes, mais je les mets soigneusement de côté, afin de venir les relire tranquillement. En tous cas, félicitations à Nounou.

    Par contre, tu ne parles plus de toi, et notamment de ta santé.

    J'espère que maintenant tu es tout à fait guéri de tes dernières mésavantures, et que tu vas tout à fait bien.

    Tu me manques ….. malgré tes charmantes photos.

    Bonne soirée à tous les trois.

    Douce caresse Phiphi, avec les doux ronrons de Micky.

    Bisou Nounou.

    Nicole75

      • Vendredi 20 Septembre à 09:46

        Ben moi tout va bien ..... il fait toujours chaud, sinon......

        Caresses à Micky

        Bises

    5
    Samedi 21 Septembre à 09:40

    "On n'est pas sérieux quand on a 17 ans..." je commençais toujours par celui-là avec mes élèves et après je leur demandais de piocher dans l'oeuvre de Rimbaud et d'extraire quelques vers qui leur parlaient et c'est fou comme ils en trouvaient redonnant à l'oeuvre de Rimbaud les visions de leur propre jeunesse . J'aime bien l'appellation " voyou-voyant. 

      • Samedi 21 Septembre à 09:48

        C'est mon maitre en symbolique dont je parle souvent JPH qui utilisait l'expression de "Voyou-voyant" pour A Rimbaud, qu'il aimait beaucoup et qu' il m'a fait découvrir dans sa recherche intérieure par le symbolisme  .  

         

    6
    Mardi 24 Septembre à 16:14

    "Allah Kerim" criait-il sur son lit de mort. A trente-sept ans il ne voulait pas mourir, il voulait vivre encore ! Je suis heureuse d'apprendre de nouvelles choses sur lui que je connais pourtant bien, je ne savais pas pour ce délire d'agonisant, le lot des dents. Dieu sait pourtant que j'ai lu des dizaines et des dizaines d'ouvrages sur lui. Qu'est-ce qu'il a trafiqué en Abyssinie ... Mystère. Les auteurs se contredisent à ce sujet. Ce qu'il avait changé sur les photos de là-bas, on aurait dit un homme de soixante-dix ans ... Merci pour cette poignante biographie Nounou, un grand merci.



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :