• Heureux ceux qui sont morts .......

     

    "Heureux ceux qui sont morts pour une juste guerre,
    Heureux les épis murs et les blés moissonnés "

     

    Prémonitoires, ces vers  écrits par Charles PEGUY ,
    lui même tombé le 5 septembre 1914 à VILLEROY, dans un champ de blé
    Une croix au milieu du champ de blé ,( de mais en 1972 ) marque l'endroit  où il est tombé .
     
    Enterré dans une fosse commune à Villeroy , avec ses compagnons .
     
     
    Un monument a été édifié sur la fosse commune .......

     
     
      

      Il ouvrait la longue liste dont ferait aussi parti Alain FOURNIER , l'auteur du Grand MEAULNE, le 22 septembre 1914 !
     
    Nounou a vu dans les bois le secteur où Alain Fournier fut tué....
     
     
    et un passionné du Grand Meaulne pour retrouver son corps et ceux de ses 20 compagnons .
    Ils reposent au cimetiére de st Remy de Calonne .
     
     
    Les jeunes officiers , comme Alain FOURNIER ,partirent  en avant de leurs hommes en uniforme de parade et gants blancs .....
     


    Mais bientôt , les pantalons garances si visibles furent bientôt remplacés par le bleu horizon beaucoup plus discret.


    Des lieux -dits  , des côtes sur une carte d'état major, devinrent des lieux célèbres , comme  le chemin des dames  ,la côte 116 , la ferme de Soupir .........
       
    Oui ! Mais c'était des lieux stratégiques !
    se battre pendant des jours pour récuperer 100 m de terre ......
     
    Vous l'avez compris, ce que je  vous conte ce n'est pas l'histoire en grand , c'est la grande guerre vécue par les anonymes, les proches dont la grande guerre se résumé à un nom , souvent inconnu ou peu connu , un lieu connu par Nounou parce qu'il était cité dans la famille , ces lieux qu'elle a fait avec eux parfois ou en leur souvenir.....
     
    Avez vous lu le livret militaire de vos Grands péres, arriéres Grands péres qui "firent 14 ? " 
    Nounou, n'arréte pas de les consulter et découvre que le petit bonhomme insignifiant se révéla dans sa jeunesse , un héros, un brave....
    pour simplement " faire son devoir" ...
    --- 
    J'aime mieux pas penser aux pauvres minets qui vécurent en ces temps là.....dans ces lieux là ......
     
     
    « Drame à Marseille la chapelle ste Berthe »

  • Commentaires

    1
    Mercredi 7 Novembre 2018 à 13:46

    la mémoire de cette horreur reste encore présente et c'est un bien, pour penser l'avenir.

    une guerre pour rien (oups, non il n'y a pas de guerre pour quelque chose je crois), des assauts, des combats pour la fierté de quelques galonnés.

    J'ai lu les carnets de mon grand-père que je conserve, j'avais lu les rééditions des "paroles de poilus". Une chose me frappe, ils étaient souvent des personnes de condition modeste mais écrivaient d'une manière littéraire à en faire pâlir certains de nos contemporains.

    Tu as raison de parler aussi des animaux qui ont subi cette tragédie.

      • Mercredi 7 Novembre 2018 à 16:24

        Beaucoup de morts ,certains jours , juste pour l'égo d'un gradé ....

        "Bien écrire" était la richesse des personnes modestes .

        Quand je lis les cartes écritent par  Grand Mémé qui quitta l'école à 12 ans , élevés dans un milieu des plus simples, dont la mére ne parlait que patois , beaucoup de nos bacheliers , pourraient l'envier ....

        Il y avait aussi ces lettres écrites au front , avec un crayon, sur des feuilles d'écolier et décorées de fleurs faites aux crayons de couleurs ......

        Elle les a emportées avec elle, dans son cercueil ,ces précieuses lettres que Grand Mémé a toujours gardé précieusement , ces lettres écrites du front.....

        Les chevaux qui ont tant été mis à la peine .......

        pauvres bêtes ooubliées .....

        sans parler des animaux domestiques , de basse cour ......

      • Mercredi 7 Novembre 2018 à 20:10
      • Jeudi 8 Novembre 2018 à 16:16

        Merci pour ces liens .

        Intéressant .

        Pour une fois une bien belle chose venant des USA avec ces hôpitaux pour chevaux et le soins qu'ils prenaient de la noble bête , tant courageuse ....

        au passage j'ai vu que le cheval du maréchal Joffre suivait le corbillard de son maitre .. (1931 )

    2
    TICARAMEL2
    Mercredi 7 Novembre 2018 à 15:29

    Bonjour Parrain:passionnant et bien conté,bisounéttes àtoi parrain,bisous à ta nounou et papounet

      • Mercredi 7 Novembre 2018 à 16:26

        Bisous, mon gros  euh ...mon grand 

    3
    Mercredi 7 Novembre 2018 à 16:24

    "Ce fut un temps déraisonnable ..."  Que de souffrances !

    Ne jamais oublier ces vies sacrifiées .

    Caresses mon Phiphi d'amour et bises à Nounou.

     

      • Mercredi 7 Novembre 2018 à 16:28

        Aragon, oui...... 

        mais aussi Apollinaire...... et tant d'autres si prometteurs ......

        Caresses aux minettes, câlinous à Lulu jolie, bises

    4
    Mercredi 7 Novembre 2018 à 16:36

    oui faire son devoir devient un gros mot de nos jours, et il est urgent de rappeler les sacrifices de cette guerre horrible, tant pour les poilus les femmes et enfants restés chez eux et travaillant pour l'effort de guerre et ces pauvres animaux sacrifiés, oui ce fut une boucherie, que les générations futures s'en souviennent ce sera mon voeux. Merci de nous avoir parlé de vos ancêtres moi je n'ai pas connu mes grand pères.

    5
    maîtresse Poupette
    Jeudi 8 Novembre 2018 à 01:27

    Beaucoup de morts pour rien... 

    Ronrons Phiphi

    6
    Lundi 12 Novembre 2018 à 11:21

    Je ne pense pas qu'il y ait de "juste guerre", rien ne vaut qu'on s’entre-tue, rien ne mérite qu'on souffre autant, physiquement et moralement. Et oui les animaux aussi ont trinqué, les pauvres chevaux brisés sur les champs de bataille et les chats qu'on mangeait ... Cache-toi les yeux Phiphi aww.



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :