• Feu le petit casino ........

    ben voilà !

    Un article de Thaddée à Félix, nous fait rechercher sur la toile , pour lui mettre en com , la photo du petit casino, que Nounou a toujours vu sur la petite place de son quartier d'enfance......

     

     

    (photo internet  montage  Phiphi)

     Un choc . le petit casino n'est plus !

    y a 5 ans il y était encore .....enfin, non, c'était un leader truc... 

    Ce petit casino , si il reste dans la mémoire de Nounou c'est pas parce qu'ils y allaient . Trop cher . Et justement c'est sans doute aussi pour ça qu'il a marqué Nounou . Elle connaissait tous es autres commerçants ....

    Le coiffeur qui leur coupait les cheveux à Nounou et son frère était un neveu de sa Grand Mére .

    Grand Mémé paternelle  habitait ce quartier depuis 1932..... sa soeur en était l'acccoucheuse ..Elle a aidée à la naissance de notre  Mémé sans deviner qu'un jour elle deviendrait sa niéce , dans une petite rue sur la droite tout là haut du boulevard  

    (photo internet  montage  Phiphi)

    Leur maison était encadrée par le magasin d'épicerie des fréres Baret , vieux garçons revéches   qui au passage ont empoisonné Mimi , leur chat noir si gentil ...... plus d'épicerie ni de frères Baret , et de l'autre coté c'était la droguerie du pére François plus de droguerie , elle est   devenue paradoxe  ...... en face , y avait le boucher et à coté le pharmacien ....

    A coté du coiffeur , le marchand de légumes et de l'autre coté de la place par rapport au casino, c'était le laitier ....

    Vous savez là où on allait avec le bidon de fer blanc, et que la laitiére remplissait à grands coups  de louche ......

    et où la motte de beurre, ni pasteurisée , ni sans date de limite de consommation trônait  sur le comptoir de marbre , recouverte d'un linge humide et qui était découpée avec un fil !

    Ben oui ...... vous avez jamais entendu causer du fil à couper le beurre ....  

    En remontant le boulevard y avait aussi le charbonnier , le marchand de vin à la tireuse , où l'on se pointait avec la bouteille pour la faire remplir .... et le boulanger ..... 

    Sur le coté   s'envolait vers les escaliers de la Vierge une petite rue sinueuse où  naquit son l'arriére Grand Pére de Nounou ,en 1836 ......

    Ben oui ! A Vauban , on allait à la Vierge et non à Notre Dame de la Garde !

    (photo internet  montage  Phiphi)

    et tout en haut du boulevard la petite église construite en 1864 où  Mémé , le Papa de Mémé , Nounou et son frère furent baptisés .....le papa de Mémé et Nounou y firent leur communion .....

    La fléche c'était là où se trouvaient : l'école maternelle tenue par les soeurs missionnaires ainsi que le dispensaire et le patronage des filles ... le tout fréquenté par Nounou !

    Mais revenons au petit Casino ...

    C'était le magasin où ils allaient  jamais ou presque ... donc un lieu magique et presque interdit....et puis situé sur le boulevard "en face" .....

    (photo internet  montage  Phiphi)

    Mais dans cette maison au premier étage , dans un petit appartement, habitait et travaillait mademoiselle Didier dont le fiancé avait été tué à la guerre de 14...

    C'était une amie d'une tante à Nounou et les deux amies travaillaient ensemble .

    La tantine était couturiére et Mle Didier brodeuse dans le flou ...

    Sur une chemise de nuit ou une combinaison de soie faite par la tantine , la demoiselle faisait des applications, des broderies ...  

    Des doigts d'or pour ce travail si délicat .

    Le flou ce sont tous les tissus légers, fragiles ... les soies , les mousselines , les dentelles .....

    Elle brodait aussi les "trousseaux " des futurs mariés : draps etc .....

    Elle travaillait surtout les lingeries .... 

    Alors quand Tantine avait à faire avec son amie, elle montait à Vauban ,, passait à la maison et emmenait Nounou avec Elle , voir toutes ces belles choses en cours de  fabrication.....

    N'empéche que sa robe de communiante à Nounou, ben c'est Mémé et Grand Mémé qui lui ont faite  et elle était très belle ,sa robe , toute de mousseline avec des plis baigneuses  sur le corsage et la jupe , et son voile aussi .... 

    Euh ..... il est où le rapport avec le petit casino ?

    oh juste des souvenirs de Nounou.....

    Tu la connais , un mot et c'est parti : les vannes  des souvenirs sont ouvertes ......

    « Et gloupssssssss les gouttes !On sait pas..... on se d'mande! »

  • Commentaires

    1
    Mercredi 13 Juin à 07:20

    Oh les jolis souvenirs. J'avais dit a Thaddée que j'aimais bien cette idée, car tout le monde a vu resurgir son passé, j'y ai d'ailleurs lu le commentaire de Nounou.

    Toute une époque, les petits commerces, les petits épiceries, les plus ou moins aimés selon les réputations, bref la vie sociale, la vraie , très différente de l'actuelle.

    Ah le lait dans les bidons. J'ai connu l'envers du décor, la traite à la main des vaches, le lavage minutieux des bidons de transport, la vente du lait dans une pièce qui ne serait absolument pas aux normes de nos jours, des odeurs aussi, les discussions interminables et les ragots dans ce lieu de rencontre du village, et moi, gamin, j'observais et je m'imbibais de tout cela.

    Merci d'avoir réveillé ces doux souvenirs.

    Bonne journée à tous et caresses au siesteur

      • Mercredi 13 Juin à 09:59

        Oh les normes d'alors ..........on devait s'auto-immuniser yes

        Noter ces souvenirs, par nous les derniers dinosaures à les avoir connu avant que tout cela disparaisse ..... une autre façon de vivre , très dure mais qui respirait le bonheur dans ces petits riens ......

        je pourrais encore en raconter des tonnes ........

        Bonne journée, caresses à toute la tribu

    2
    Mercredi 13 Juin à 10:07

    Merci Nounou pour cette belle évocation de la vie d'un quartier d'antan! Bien qu'ayant habité un tout petit bled perdu de la Mayenne, j'y retrouve des souvenirs aussi : quand je suis partie en pension à 11 ans, je ne rentrais que rarement à la maison, et quand je repartais le lundi matin pour prendre le car, je faisais les 5 km dans le camion du laitier, donc toute la tournée des fermes, 2 h pour faire les 5 km!!! aucun gamin actuellement n'accepterait ça!!!

    Bonne journée les amis! Caresses et bises associées.

      • Mercredi 13 Juin à 10:20

        La description de marseille d'antan c'est une succession de village ...

        Chaque quartier était un village et les familles s'y ancraient sur plusieurs générations ...... c'est ce qu'un parisien (en dehors d'un Montmartrois) ne peut pas comprendre  !

        En plus ce quartier (alors hors les murs de la ville ) est né début  du 19 éme siécle . Une colline aride avec une chapelle qui deviendra Notre Dame de la Garde ....quelques familles italiennes s'y installent et le quartier prend naissance mi 19 ème siécle . .... un mariage et presque tout le quartier devenait une histoire de famille .......

        Phiphi croise les griffettes pour sa Lulu et Zaza et leur envoie pleins de léchouillettes

        Bises

    3
    Mercredi 13 Juin à 12:14
    Le Maître de Frimous

    Le temps passe (vite) et tout change (vite).

     

      • Mercredi 13 Juin à 13:12

        A ranger au musée des temps passés ......

        tout à fait cela .....

      • Mercredi 13 Juin à 13:33

        Dire que j'ai gardé des bidons à lait ..

      • Mercredi 13 Juin à 16:57

        yes 

    4
    Poupette
    Jeudi 14 Juin à 00:20

    Ce sont de beaux souvenirs. Ma maîtresse aussi a retrouvé un pot à lait dans la maison familiale. Elle s'en sert pour aller aux mûres...

    Ronrons Phiphi

    5
    Jeudi 14 Juin à 02:51
    Coucou Phiphi
    Passionnant ce que tu racontes là, les bons souvenirs de Nounou ! Je suis tjs très interessee par ces textes si riches ! Je suis contente de connaître la vie de et à Marseille ! Et comme dit Nounou c’etait dur mais de doux souvenirs.
    Je ne connaissais pas votre région, habitant alors la région parisienne surtout, à partir de mes 3 ans, mais bien de doux souvenirs me reviennent en bcp de points : les pots à lait (le petit pour aller chercher le lait ; les gds à la ferme de mon oncle!
    Les petits commerces etc ...les belles broderies et les jolies robes de communiantes, les beaux tissus.... les doigts de fée oh oui !
    merci à Nounou !
    J’espère que vous n’avez pas trop de pluie ces jours ci ; il y a tant de régions sinistrées en ce moment !
    Bonne journée à tous !
    Douces caresses Phiphi.
    Bisou Nounou.
    Nicole75 et Stella.
    6
    Jeudi 14 Juin à 10:27

    Ah les souvenirs d'enfance,si je retourne dans mon quartier, pratiquement plus rien ne subsiste,même mon école a disparu 

    Quand je retourne en arrière comme tu l'as fait, j'en reviens toujours déprimée 

    Il est vrai que plus rien n'est comme avant et que les gens 

    de notre enfance eux aussi ont disparus 

    J'ai compris ta nostalgie, je connais bien ça 

    Bisous 

    Nicole 

     

    7
    Dimanche 17 Juin à 08:22

    Que de souvenirs, que d'émotion ! Oui le beurre bien jaune en tas qui trônait sur le comptoir ! et ma grand-mère était couturière, il me reste beaucoup de napperons brodés de sa main, il y avait aussi des mouchoirs et du linge de maison, hélas volés à la maison de retraite ... J'aime comme tu reconstitues le plan de ton quartier, avec les gens qui habitaient là, et leur histoire, leur méchanceté pour certains, je dirais leur aigreur, ou leur malheur ... Je crois qu'il est très important de pouvoir dessiner dans sa tête ces plans de quartier, quelquefois un peu élargis jusqu'au magasin de jouets, jusqu'aux grandes surfaces du centre, si élégantes à l'époque ... Mon Dieu que de souvenirs ... La mémoire est un trésor. Merci Nounou, merci mon Phiphi, pour ces beaux moments d'émotion.



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :