• Au temps du certif.........

    Il y a très longtemps ........ le premier diplôme s'appelait le certificat d'études primaires . Le CERTIF , quoi .

    Une gloire de l'avoir , du temps de Grand Pépé !

    Du temps de Nounou , il n'était pas obligatoire pour les élèves du secondaires qui briguaient le BEPC , déjà beaucoup plus flatteur que le primaire certif .

    Mais Nounou a tenue à le passer , en candidate libre . Elle fut la seule , de sa classe , sur 40 éléves ,à le faire .

    Elle avait donc travaillé le programme du certif . Elle s'en souvient encore émue ....

    un ZERO était éliminatoire .

    5 fautes dans la dictée... hop, aux oubliettes le certif .

    Fallait faire une épreuve de calcul , d'histoire, de géographie , de couture , pour les filles ....

    Réciter un poème de ceux au programme, tiré au hasard et .....

    OUI : ET

    Chanter le  refrain et les 2 premiers couplets de la Marseillaise et un couplet tiré au hasard parmi les 12 autres couplets .

    ( ce qui veut dire qu'il fallait connaitre la Marseillaise dans son intégralité )

    idem pour le Chant du départ !

    Vrai , aussi que c'était un tout autre temps.

    Les enfants se levaient dans la classe quand quelqu'un entrait , Ils se levaient  le bus  ou le métro pour donner leur place à une personne agée

    Ils ne répondaient que quand on leur posait une question

    Ils ne prenaient pas la parole à table les premiers

    Les filles portaient de jolis foulards colorés sur la téte , parce c'était la mode .

    Pas question de rentrer dans une église en tenue négligée , et les églises étaient toutes ouvertes , toute la journée .

    pour assister à la messe, épaules couvertes, foulard ou béret sur le cheveux...

    le jour de la Communion, les communiants défialaient en procession dans le quartier et personne n'y trouvait rien à redire , et ils avaient eu sans probléme l'autorisation de manquer l'école ( 4 j ) pour faire retraite et cérémonie .

    Ils allaient avant les vépres , dans leur belle tenue , porter un petit pochon de dragées et une image religieuse à leur institutrice, ou directrice ( teur)...

    Enfin voilà ce que Nounou me conte, mais me semble qu'elle parle d'un temps qui date des temps préhistoriques ....

     

     

    « Tout s'explique.........Au temps des souvenirs...... »

  • Commentaires

    1
    Vendredi 23 Janvier 2015 à 16:28

    Nounou parle d'un temps que les moins de ....

    Le " bon temps" pour certains, parfois même " l'ancien bon temps" smile

    Moment de nostalgie... partagée !

    Doux câlins à toi Ti Phiphi, bises à Nounou et portez-vous bien =^.^=

    2
    Vendredi 23 Janvier 2015 à 17:26

    Nounou parle d'un temps que les moins de ..... peuvent pas connaitre .

    C'était donc si vieux .1956 , 1958..........

    Elle dit que le pire c'est de ne pas avoir vu venir la disparition de tout cela ...... juste le constater, quand ce fut trop tard.......

    La mode des foulards est venue dans les années 50 , avec les voitures décapotables ....... le foulard sur la tête ,croisé sous le menton et enroulé autour du cou , protégeait les cheveux......

    Oui temps de nostalgie ..........

    Pleins de câlinous aux félinettes

    3
    Vendredi 23 Janvier 2015 à 18:08

    Le certificat d'études, je l'ai eu, c'est d'ailleurs le seul, après je suis allée travailler à 14 ans, mais chez nous il était obligatoire, je ne sais pas ce qu'il est devenu mais je sais que j'étais la première de ma classe !Le foulard, je ne sortais pratiquement pas sans, se lever quand qq entrait en classe ,c'était quasi un réflexe ainsi que céder sa place dans les transports en commun !

    Les communions, j'ai fait la mienne en 1950, en ce temps là on voyait des robes blanches et des costumes de communiants toute la journée le dimanche de mai  quand c'était le jour de communion et les magasins qui vendaient des robes en avaient toujours en vitrine !

    C'est vrai que tout ça , c'est fini, ma jeunesse aussi d'ailleurs, autre temps  autre mœurs, mais comme je regrette ce temps là, à moins que ce soit ma jeunesse que je pleure !

    Possible aussi, en fait le temps passe toujours trop vite, mon fils qui pour moi est né hier, enfin disons avant hier, a les cheveux gris, mon bébé !

    Et c'est lui qui surveille la façon que j'ai de traverser la rue, le monde à l'envers quoi !

    Voilà, j'espère ne pas avoir été trop longue, mais pour une fois que j'avais des choses à raconter !

    Bisous mon Phiphi

    Nicole  

    4
    Vendredi 23 Janvier 2015 à 18:29

    Ah non, Nicole ! Tu n'as pas été trop longue .C'est agréable de partager .

    Pour moi , Je ne pleure pas sur ma jeunesse .Car c'était loin d'être drôle en ce temps là . Tout ce dont on a été privé..... tout ce dont on a manqué , parce qu'il fallait se remettre de la guerre , parce qu'il n'était pas facile de trouver à se loger très modestement , parce que nous étions 40 à 45 élèves par classe .... parce qu'il n'y avait pas toutes les aides actuelles .

    C'est vrai aussi , que l'on travaillait très jeune .14 ans : c'était parti ....

    pour moi passant par le secondaire ,ce fut 17 ans ....

    un tel fossé nous sépare avec les jeunes d'aujourd'hui ........

    Les souvenirs de jeunesse de ma Grand mére et de ma Mére étaient les mêmes que les miens ........

    Quand les grands petits enfants viennent, et qu'avec Grand Chat nous évoquons notre jeunesse ....... il faut voir leur tête !!!!! Mais de quelle époque , parlez vous ? qu'ils semblent dire avec un petit sourire amusé........

    Je rajouterai , qu'en ce temps là, avoir son certif c'était une gloire  . Un diplôme hautement symbolique , désormais supprimé et je le regrette ......

    parce que tel qu'il était alors ...... ben les enfants connaitraient la Marseillaise ! un minimum , il me semble, en égard pour nos anciens disparus aux champs d'honneur et d'horreur comme disait Brel

       Gros bisous , Nicole, caresses aux princesses

    5
    Ely
    Vendredi 23 Janvier 2015 à 19:31

    Je l'ai passé et eu hauts la main .Je suis née en 1957 pas si vieux que cela tout de mêmewink2. Je ne me rappelle pas avoir chanté la Marseillaise.

    C'est le temps des bons points , des billets d'honneur, des livres qui étaient distribués chaque fin d'année scolaire. J'en ai gardé quelques uns.

    Merci pour ce partage.

    Très bonne soirée et à bientôt.

    Ely

    6
    Vendredi 23 Janvier 2015 à 19:48

    "De mon temps "oops les élèves se levaient aussi à l'entrée du directeur ou d'une autre maîtresse, les jeunes laissaient la place assise sans même se poser la question ... et les anciens l'acceptaient sans paraître offensés ....

    il y avait encore le certificat d'études qui pour certains de la classe aura été leur seul examen,

    je connaissais la Marseillaise ... mais peut-être pas tous les couplets ... et tout le monde se levait en l'entendant yes

    confirmation en robe blanche ( et couettes clown ) et remise de la robe le dimanche suivant pour aller au culte.

    20 ans après vous, la différence c'est que nous n'avons pas  autant connu le manque ; il n'y avait pas trop d'argent mais on trouvait assez de choses : on récupérait les vêtements entre les enfants de la famille, on tricotait et détricotait ( pour ré-utiliser la laine car les habits étaient chers ) Maman taillait une jupe pour moi dans une ancienne jupe à elle, mon grand-père changeait la semelle de nos chaussures et mettait des petits fers aux talons pour limiter l'usure, nous portions un tablier pour aller en classe, les repas étaient cuisinés à la maison, le sac d'école acheté pour le CP faisait toute l'école primaire et pratiquement tout ce qui devait être acheté pouvait aussi être réparé !

    Voici quelques souvenirs revenus en lisant vos commentairesyes

    Douce soirée à vous tous =^.^=

     

    7
    Vendredi 23 Janvier 2015 à 20:14

    Ma maîtresse n'a pas passé le certif mais quand elle était petite, dans sa classe unique, de la section enfantine (qui correspondrait aujourd'hui à la grande section de maternelle) au certificat d'étude, les plus grands le passaient...

    8
    Vendredi 23 Janvier 2015 à 21:40

    Moi, c'était l'école publique puis,  après le concours d'entrée en 6ème , l'internat jusqu'en terminale . Je n'en ai que des bons souvenirs malgré les règles strictes.  On manquait de plein de choses par rapport aux mômes de maintenant mais je n'ai jamais eu le sentiment d'être privée .   Cette époque m'a surtout marquée par la vie très dure qu'avaient mes parents . Ils nous ont  élevé dignement avec des valeurs du bien et du mal bien que nous étions athées .J'étais boursière et la 1ère  de la famille à faire des études , mes parents étaient très fiers.  Je n'ai pas passé le certif  mais j'ai eu mon bac en 1961.   Et j'ai travaillé dés la rentrée suivante pour payer la suite de mes études . 


    Je n'ai pas de nostalgie, juste l'impression que ça passe vite , la vie .


    Caresses Phiphi et j'espère que tes domestiqués vont mieux .


     

    9
    Vendredi 23 Janvier 2015 à 22:49

    Décidément, j'ai pas mal de chose à dire sur cet article !

    Quand je dis que je regrette ma jeunesse, crois -moi, elle est loin d'avoir été drôle, Mon enfance c'était la guerre, les bombes et les privations, mon papa est mort quand j'avais 9 ans,il en avait 42 , et après j'te dis pas ce que j'ai vécu, en fait mon enfance ma jeu,esse m'ont été volée, mais ce que je regrette c'est que en ce temps là, j'étais jeune,ce qui veut dire en bonne santé, pas de bobos partout comme maintenant, et aussi toute la vie devant moi quoi, en fait elle n'a pas été terrible, mais maintenant je suis arrivée au temps où aucun projet n'est plus possible, il faut se dire que le temps est compté et ça n'a rien de drôle tu vois !

    Voilà, encore plus long mon commentaire, mais au moins j'avais des

    choses à dire !

    Gros bisous mon Phiphi !

    Nicole 

     

     

    10
    Samedi 24 Janvier 2015 à 09:04
    The Swiss Cats

    Chat-rmant coup d'oeil dans le rétro, mais, euh... là, on s'excuse, on a un peu de peine à participer à la conversation wink2 : notre domestiquée fait partie des "moins de..." ! Ronrons

    11
    Samedi 24 Janvier 2015 à 10:04

    Wouah, les fers aux souliers, j'avais oublié ça ,et les cartables qui faisaient toute la scolarité, ainsi que les vêtements faits maison !

    J'ai aussi connu les casseroles avec une rondelle de fer pour boucher le trou, c'est la première que j'ai achetée" aux petits riens "parce que quand je me suis mariée, je n'ai rien reçu il fallait que je me débrouille et sans argent !On récupérait ce qu'on pouvait et on ne se plaignait pas !

    En fait mon Phiphi, tu pourras dire que ton article nous a bien intéressées, et qu'il a suscité beaucoup de réactions, et en plus elles n'étaient pas juste de politesse, genre je ne sais pas quoi mettre alors je fais un petit coucou !

    C'est super !!

    Gros bisous mon Phiphi, j'espère que tu vas bien parce qu'avec cet article, on n'a même plus parlé de toi ! 

    Nicole 

    12
    TICARAMEL2
    Samedi 24 Janvier 2015 à 10:35

    Bonjour mon PARRAIN, a pour une fois tu miaule pas pour rien dire,comme parfois.alors c'est drole Papa à la méme image que ta mis en présentation,Papa vient de me dire que je suis observateur,que c'est le sien éffectivement.Il se souvient ce jour de l'examen, c'est sa grand-mère paternelle qui l'avait en mené, à l'école ou se passé l'examen.dictée il s'en souvient encore du titre " Le port s'éveille"de Jean Gionno"puis rédaction,là il gazé me dit-il,ensuite math,c'était pas sont fort,récitation, chanté aussi la Marseillaise, puis l'après- midi,épreuve de sport, course à pied, la c'était son fort,résultat quelques jours, REUSSIT, fierté de sa grand-mère, et des parents,car en cette époque le certif,sa ouvrait les portes pour faire plus.Il avait 14 ans,c'était le 30 Juin 1956 mon Papa;il aimait déssiner,alors ils avaient avec sa soeur un voisin qui était "peintre calanquier"et un jour sa Maman à montré un dessin qu'avait fait Papa,et ce monsieur a dit,Oh il est doué, faut lui faire faire l'école des beaux-arts,donc ayant eu le certif, il put faire le concours pour entrer aux beaux-arts de Marseille,c'est quand il la rejoint ses parents à Paris,que sa voie ses modifier,pour se retrouver toujours en peinture ....mais batiment.... !!!!!!

    Carésses PARRAIN,bisous à ta NOUNOU et PAPOUNET.

    13
    chadappart
    Samedi 24 Janvier 2015 à 11:57

    Nostalgie, nostalgie,  mais très intéressant ce petit billet qui parle du certificat d'études et comment on se comportait à cette époque. Pour chadappart, ce n'était plus le certificat d'études à passer mais c'est agréable de rappeler ces bons moments et de les faire connaître à la nouvelle génération. Merci.

    Phiphi, tu as un copain en peluche, nous aussi, notre môman nous entoure de peluche et on joue avec.yes Ronrons à tous.

    14
    Samedi 24 Janvier 2015 à 19:05
    Virguletsoleilbleu

    Et ben chat fait du bien de lire tous ces précieux commentaires qui nous ramènent au temps de notre enfance adolescence ... ou plus loin chat dépend Ti Phiphi

    La maman de soleilbleu, donc ma mamie qui me gardait quand soleilbbleu partait et ben elle a eu elle aussi son certif et elle en est fière elle disait que c'était dur de l'avoir après elle est allée travailler au champs avec son père la question de continuer l'école ne se posait pas il fallait aider aux travaux des champs et marie a toujours aimé travailler avec son père dans les champs avec les chevaux ...

    C'est vrai les valeurs n'étaient pas les mêmes et soleilbleu se souvient aussi du primaire, il y avait des prix à la fin de l'année prix d'orthographe, prix d'excellence etc ... elle se rappelle une fois sa maman et elle, elles étaient sous le préau avec plein de monde et une voix a dit 1er prix de bonne camaraderie c'était pour mon soleilbleu c'est marrant d'avoir fait un prix comme ça ...

    Et puis après ce fut le collège privé avec une semaine la blouse bleue et une semaine la blouse rose fallait pas se tromper sinon on te remarquait tout de suite 

    glasses les pensionnaires qui allaient à la messe dans la petite chapelle de l'école tous les matins avant la classe et puis oui bien sûr on se levait tous à la rentrée des professeurs et puis on respectait le professeur c'est l'éducation qu'on a eue, si soleil bleu n'était pas contente du professeur et ben tant pis sa maman et son papa étaient toujours d'accord avec le professeur et ils avaient bien raison ...

    Soleilbleu elle aussi a dû faire une retraite pour la communion, elle se rappelle du cadeau de communion de son parrain un baromètre c'est vraiment n'importe quoi mais bon les goûts et les couleurs ... un baromètre comme cadeau de communion j'te dis pas soleilbleu elle était pas contentearfclown

    et puis les blouses roses et bleues, soleilbleu elle avait deux jolies blouses que sa maman avait achetées à la maison de la blouse à Rennes non mais ... soleilbleu était fière de ses jolies blousescooly avait que des filles en ce temps-là dans les classes c'était pas mixte, les garçons sont arrivés quand soelilbleu est partie en terminale oh c'est marrant ben oui ch'est comme ça 

    La maman de soleilbleu, elle s'appelle Marie et ben  elle se souvient de Noël quand elle était petite elle avait une orange et elle était très heureuse et soleilbleu une fois elle a eu une jolie poupée avec une robe blanche et elle était la plus heureuse du monde ce jour-là, elle a toujours demandé un cheval à Noël mais c'était pas possible ...oops

    Maintenant Marie ne se rappelle plus de grand chose mais soleilbleu se souvient de ce temps-là car sa maman lui a beaucoup parlé de rigueur, de respect, de valeurs morales, de faire des économies pour nous les enfants pour les études, toujours nous ayons de quoi bien manger et si on était malade maman n'hésitait jamais à aller voir le médecin

    maintenant soleilbleu a gardé ces valeurs morales, elle a eu une bonne éducation, et quand elle voit ce qui se passe autour d'elle maintenant, les jeunes qu'elle cotoie à son travail et ben franchement y en a qui manquent de beaucoup d'éducation

    ben oui on est bavards nous aussi mon Phiphi mais ch'est Nounou qui a lancé la discussion avec son certif au fait soleilbleu elle l'a pas car c'était pas obligatoire et comme elle aime pas réviser alors elle l'a pas passé

    gros bisous mon Phiphi

    15
    Dimanche 25 Janvier 2015 à 10:14

    J'ai eu mon certif en 1959. Nous présentions cinq chansons apprises dans l'année et l'examinateur m'a demandé de chanter "La Petite Eglise", que sa femme aimait beaucoup. Voir le lien : https://www.youtube.com/watch?v=AFkuiQtWKWY

    J'ai toujours été nulle en arithmétique et je me souviens avoir résolu mon problème par l'algèbre !

    Je n'ai pas la nostalgie de ce temps, sauf en ce qui concerne la politesse.

    16
    Thaddée OB
    Dimanche 25 Janvier 2015 à 13:17

    Le certif' de l'époque devait valoir le bac d'aujourd'hui ! Tu parles ici d'un temps que les gens d'aujourd'hui ne peuvent pas connaître sarcastic mais il semble bien que l'éducation nationale prenne un virage inattendu. Alors tout est possible. Reverrons-nous les élèves se lever à l'entrée du maître d'école ?

    17
    Dimanche 25 Janvier 2015 à 20:29

    Alors, moi je n'ai pas passé le certif, ni le BEPC d'ailleurs non plus ... Nos parents étaient professeurs et voulaient qu'on aille jusqu'au bac.

    J'ai connu la fin des bons points, d'ailleurs pourquoi ils ont été supprimés ?
    J'ai connu les tabliers en vichy rose avec le nom et la classe marqués en broderie dessus. J'ai connu les classes de filles et puis les classes mixtes.

    J'ai connu l'instruction civique dans les toutes petites classes.

    J'ai connu les retraites de profession de foi (3 jours complets)

    Et oui, on se levait lorsque quelqu'un entrait dans la classe, ne serait-ce que la maîtresse.

    Et bien moi, je regrette le temps où l'on apprenait aux enfants à bien se tenir et à respecter les adultes !

    18
    Dimanche 25 Janvier 2015 à 21:04

    Ah oui, les bons points ... et pour 10 bons points on recevait une image.

    Il n'y avait pas des images partout, des catalogues et des feuillets de publicité à jeter à la tonne que l'on pouvait découper ... une image c'était quelque chose ! et puis ça voulait dire qu'on avait bien travaillé et / ou été sage et ça c'était précieux aussi !

    Les parents respectaient les instituteurs ... certains devaient même les craindre un peu ....

    J'ai rempli des pages et des pages de punition " je tu il elle nous vous ils elles - ne ne ne ne ne ne ne ne -dois dois doit doit devons devez doivent doivent - pas pas pas pas pas pas pas pas - bavarder bavarder bavarder etc .... à tous les temps !

    et mes parents n'ont jamais pesté contre les donneurs de punition à leur fille sarcastic

     

    19
    Lundi 26 Janvier 2015 à 17:24
    Virgulounet

    Nous aussi on regrette ce temps-là Chatdesîles le temps du respect des enfants , ados pour les adultes ...

    Et puis soleilbleu aussi avait trois jours entiers de retraite, elle se rappelle même du village c'était Piré sur seiche et puis des cours d'instruction civique aussi et pouis soleilbleu elle aussi elle est née après 1945 quelques années après ... Tout chat... tout chat ...

    20
    Lundi 26 Janvier 2015 à 17:28
    Virgulounet

    Hi hi hi ... toi aussi tu as eu des punitions Danielle ... comme soelilbleu et fallait bien les faire ... toi aussi tu bavardais parfois alors ...oopsclown

    Et voui pour 10 bon points une image ... C'est marrant on vivait à la mêm époque on dirait mais pas au même endroit ...sarcastic

    21
    Lundi 26 Janvier 2015 à 17:32
    Virgulounet

    Nous on ne connait pas "la petite église" Marcellesarcasticclown on a été voir sur youtubeclown

    22
    Mardi 27 Janvier 2015 à 17:02
    Virgulounet

    Vi nous aussi comme Marcelle on a la nostalgie de la politesse, du respect de l'autre, la nostalgie d'une bonne éducation qui veut dire, entre autres,  laisser sa place assise dans le bus à une personne âgée ou qui marche avec une canne, ne pas bousculer les gens dans le métro ou le bus pour entrer ou sortir, je parle surtout des jeunes c'est incroyable ce qu'on voit maintenant dans les transports en commun je parle de ce que je vis, ce que je vois, ce que j'entends ... et bien ça me fend le coeur ça me dégoûte ...

    J'ai la nostalgie aussi de la nature, vivant en ville, on ne voit plus la nature, ils coupent tous les arbres, le béton a remplacé la nature, tant mieux pour celles et ceux qui ont la chance de vivre dans la nature, avant même en ville il y avait la nature

     

    23
    Vendredi 13 Février 2015 à 21:38

    Et je me souviens de la leçon de morale qui commençait la journée, la petite phrase que la maitresse écrivait au tableau et qu'elle nous commentait...

    Beau billet, beaux et émouvants commentaires

    Plein de gros câlins Ti Phiphi

    Bises

    Mamounette

    24
    Vendredi 26 Mai 2017 à 13:33

    je relis cet article , et surtout tous vos coms qui m'ont enchanté quand je les ai lus et me ré-enchante  encore aujourd'hui......

    Mais qu'il est loin ce temps ...... il est loin le monde dans lequel nous vivions .....

    Que sera celui qui se met en place  ....

    heureusement qu'il reste quelques dinosaures de ce temps là, pour témoigner avant que tout disapraisse 

    douce journée

    25
    Vendredi 26 Mai 2017 à 14:49

    Un temps que j'ai bien connu aussi ,en mai toutes les communiantes en robe blanches et les garçon inauguraient leur premier costume !

    On ne crachait pas en rue ,les filles n'y fumaient pas  non plus mauvais genre !

    On ne s’affalait pas sur les sièges des transports en commun et personne n'aurait eu l'idée d'y mettre les pieds ,maintenant c'est de bon ton !

    On ne risquait pas sa vie en allant voir un match de foot !

    Ah oui, une autre époque et j'en passe des souvenirs de ce temps là 

    Bisous mon Phiphi ,toujours aucune nouvelle de tes newsletter 

    Nicole 



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :