• Au temps des souvenirs......

    Chères copinettes, Chers Copinous, Chers Chaminautes, Bonjour

    Tout d'abord un très grand merci pour votre participation à l'article sur le certif .

    Du coup ,  Nounou m'a fait plonger dans l'album familial .... mon z'avis que les prochains qui auront droit à l'album souvenirs ce seront Roro et Soso, nos petits grassouillets....

    Vrai que vos souvenirs ont fait ressurgir ceux de Nounou......

    En ce temps là .... donc !

    Quand le foulard n'était pas en France un symbole religieux , différentes façons de le porter .

    Noué sous le menton pour Nounou, jeunette ...

    Grand Mémé tient le sien , foulard de soie léger comme une plume , à la main .

    Mémé le porte noué à la gitane et Nounou à droite tortillé en turban .

    Le brassard du communiant était précieusement gardé pour servir plus tard , au fils......

    En l'occurrence nos Grands Mémés les avaient bien conservés mais finalement le papa de Ti caramel eut droit à un beau flambant neuf, les autres étant par trop jaunis  .

    La robe de baptême passait aussi de génération en génération , comme la robe de communiante quand c'était possible .

    C'est Grand Mémé et Mémé qui ont taillé ,cousue , plissée la mousseline fine pour la robe de Nounou.

    Le garçonnet portait le jour de sa communion solennelle , son premier pantalon long et recevait sa première montre .

    -----

    En ce temps là, aussi, le gaspillage était un mot inconnu dans le vocabulaire.

    Tout était réparé , recyclé , transformé .

    Oui, les chaussures étaient ressemelées et garnies de fer au bout et au talon.

    Pépé possédait la forme en fer pour le faire et Nounou se met à regretter de ne pas l'avoir gardée.( Une pièce de musée qu'elle nostalgise dans un soupir )

    Sur cette photo

     La jupe de Nounou a été taillée dans un vieux pantalon retourné , de Pépé.

    Les chaussures , ce sont celles que son frère portait à sa communion, et Nounou les finit ( comme on disait ).

    Les chaussettes sont celles du frangin devenues trop justes pour lui.

    Les soirées étaient occupées , en écoutant la TSF , à repriser, ravauder, retourner les poignées et les cols usés, couper les draps usés par le milieu , les retourner , faire une couture à la lisiére . Les bords non usés , piqués ensembles ,devenant le milieu du drap.....

    Des serviettes de toilettes usées on en tirait des gants de toilettes ..

    Les restes de viandes étaient cuisinés en boulettes, farces pour légumes, pates  ...

    le pain rassis devenait délicieux pain perdu .

    Les journaux étaient mis à tremper dans des seaux d'eau , et ensuite malaxés en boulets comme ceux de charbon, pour allumer le feu ....

    Mais , au fait si je regarde bien la photo , c'est  un minet blanc que Nounou caresse ....

    Pour les minets la vie était des plus rudes encore !.

    Croquettes , patés, boulettes n'existaient pas.... fallait chasser , se débrouiller ...

    En allant chez le  boucher , on lui demandait des chutes de viandes...

    chez le  poissonnier ,s'il n'avait pas une téte de poisson pour le chat...

    Les vétérinaires, ben on connaissait pas ! pas chez nous en tout cas .....

    Voilà qui me donne l'enchainement .

    Jeudi j'ai eu droit à 1/2 corti ., parce que le soir j'ai eu une quinte de toux .

    Aujourd'hui je suis patraque .

    Vomi des boulettes ce matin . J'ai eu droit comme je continuais à vomir , à du platrage .

     J'ai pas bougé de la journée, en plus il fait bien froid et y a pas eu de soleil.....

    Je sens que la semaine prochaine ..........

    La dernière piqure date du 2 décembre .

    Une bien douce soirée .

     

    « Au temps du certif.........Pour conclure .... Peut-être ... »

  • Commentaires

    1
    Samedi 24 Janvier 2015 à 19:15

    Souvenirs ...

    Je retrouve certaines choses ( draps coupés et recousus en inversant les bords au milieu ) alors que d'autres avaient déjà changé à mon époque( les garçons avaient déjà des pantalons avant la communion ) ...

    heureusement le pain perdu existe toujours mais je ne sais pas si beaucoup d'enfants ont la chance d'en manger !

    Quant à ta semaine prochaine Ti Phiphi ... on dirait que tu vas aller souhaiter la bonne année à Laulau dans les délais sarcastic

    Câlins à toi et douce soirée avec tes Tiens, douce soirée à tous les amis qui passeront ici =^.^=

    2
    Samedi 24 Janvier 2015 à 19:56

     


    Je suis née en 1943


     


    Je me souviens des vêtements presque jamais neufs parce que c'était ceux des frères ou sœurs , reprisés, rallongés jusqu'au bout ! Les chaussures pareil , ressemelées , recousues , fers aux bouts et sous les talons .


     


    Je me souviens aussi du lavoir où l'eau était très froide pour rincer le linge qui avait bouilli dans la lessiveuse et la brouette très lourde pour y aller . Je me souviens des engelures .


     


    Je me souviens aussi des veillées en famille et avec les voisins où on jouait à la belote .


     


    Je me souviens de la TSF , des chansonniers du grenier de Montmartre , du disque des auditeurs et  de mon papa qui chantait si bien les vieilles chansons .


     


     Je me souviens de tout ce qu'on allait cueillir en famille : les châtaignes , les mûres.


     


    Je me souviens du jardin potager , des poules et des lapins .


     


    Je me souviens de la fête du patelin de la Mayenne où on vivait, des autos tamponneuses.


     


    Je me souviens qu’on avait un seul vélo pour tout le monde !


     


    Je me souviens de mes parents ouvriers à la campagne, qui ,  s’ils  avaient pu ,auraient aimé continuer à l'école qu'ils avaient dû quitter, maman  à 12 ans et papa à 8 ans pour aller travailler dans les fermes. . . J'ai toujours pensé à la chance qu'ils m'ont donnée de faire des études .  Mais comme j’étais boursière fallait pas redoubler et on savait bien me le rappeler  «  Si tu perds ta bourse , t’iras garder les vaches ! » ça motive !  mais j’aimais l’école et surtout lire.


    J'espère que tout le monde va mieux ce soir . Je croise les doigts pour que vous arrêtiez tous de faire malade ...


    Caresses et bises


     


     


     

    3
    Chadappart
    Samedi 24 Janvier 2015 à 20:27

    sarcasticMerci pour ce retour en arrière et ce moment de nostalgie. Les photos sont belles. Phiphi on pense a toi. Calinous et ronrons a tous.

    4
    Samedi 24 Janvier 2015 à 22:27

    Premier pantalon long pour les garçons quand il faisaient leur communion, avant c'étaient les culottes courtes et puis les pantalons de golf, comme ceux que portait Tintin !

    Les draps retournés, les bandes de couleurs qu'on ajoutait aux robes devenues trop courtes, Les mégots que je ramassais, mon papa en retirait le tabac et il roulait de nouvelles cigarettes, je me souviens aussi qu'il écoutait le passe temps des dames et des demoiselles, le générique de cette émission était les quatre saisons de Vivaldi, plus tard j'écoutais "Sur le banc" avec Raymond Souplex et Jeanne Sourza, puis il y eu le café du commerce avec  un grincheux qui était toujours contre tout !

    Ma robe de communion m'a été prêtée par les religieuse du catéchisme et il n'y eu aucune fête pour moi ce jour là, aucun cadeau, et personne pour m'accompagner à l'église, j'y suis allée seule !

    Bon, j'arrête, je ne vais pas raconter ma vie non plus, mais voilà,des sujets pareils cela fait resurgir pas mal de souvenirs et parfois pas les meilleurs !

    J'espère que tu iras mieux pour le prochain article mon Phiphi, c'est vrai qu'autrefois, il n'était pas courant d'aller chez le vétérinaire avec nos chats !

    Et je ne sais pas ce que mangeait le notre, j'étais trop petite pour m'en rappeler , sauf que ça ne devait pas être terrible,vu qu'on avait si peu nous même !

    Ben voilà, encore un long commentaire, mais c'est vraiment bien de se défouler comme ça, j'espère que ce n'est pas trop long et puis personne n'est obligé de tout lire non plus !

    Bisous, soigne toi bien 

    Nicole 

     

    5
    Samedi 24 Janvier 2015 à 22:34
    The Swiss Cats

    Claire a connu les draps recousus au milieu chez sa grand-mère, et y a aussi appris à faire un pain perdu dont elle se régale encore aujourd'hui ! On croise toujours les pattounes pour que tu te portes mieux, Phiphi ! Ronrons

    6
    Dimanche 25 Janvier 2015 à 10:21

    Que de souvenirs en lisant les commentaires.

    Reste bien au chaud, petit Phiphi, en attendant d'aller voir Laulau.

    Caresses à toi et prompte guérison à tes parents.

    7
    Thaddée OB
    Dimanche 25 Janvier 2015 à 13:20

    Ça fait du bien de revoir ces vieilles photos, c'est tellement émouvant de voir ce qui s'est perdu en route ... Mais mon Phiphi tu es patraque erf, alors reste bien au chaud en attendant demain si tu dois aller chez ta vétérinaire. Bisou sur le nez et bon dimanche à ta famille humaine.

    8
    aimable
    Dimanche 25 Janvier 2015 à 16:20

    un temps que les moins de 50ans ne peuvent pas connaitre !

     

    9
    Dimanche 25 Janvier 2015 à 20:47

    Oui j'ai connu les draps recousus par le milieu, mais ils dataient de la génération d'avant.

    Je suis née plusieurs années après la guerre de 39-45, alors sans doute est-ce pour cela que je n'ai pas connu toute la récupération qui fallait faire des choses durant cette période où tout manquait.

    Et toi, petit Phiphi, tu poses devant les photos des minets qui ont vécu avant toi dans cette famille, des minets qui ne sont pas oubliés et sont ainsi encore présents dans la maison ...

    J'espère que la demi corti va suffire à te faire tenir jusqu'à la visite chez Laulau.

    Plein de ronrons de la part de ta cousinette qui est déjà sur le lit ! sleep

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    10
    Lundi 26 Janvier 2015 à 18:01
    Frimousse

    Oh tu sais, Ti-Phiphi, mon Maître à moi, Frimousse, il a aucune nostalgie du passé. Il me dit que c'était d'une tristesse ! Les assassinats, y'en avait encore plus que maintenant ! Mais c'était loin, c'était des viets, c'était des nègres, c'était des bicots, c'était des gens sans importance, peut-être même pas des "gens"...

    Dans les écoles qu'il a fréquentées jusqu'à l'âge de 15 ans, mon Maître, et chez ses "géniteurs" aussi, entre les principes qui sortaient par la bouche et les actes, c'était le jour et la nuit. C'est faux de dire qu'on enseignait l'autorité. C'est l'obéissance qui était enseignée.

    Les curés, les frères, les instituteurs des écoles chrétiennes, mon Maître il me dit que si ces gens-là étaient chrétiens, alors, lui, mon Maître, il serait Pape. Ou Saint-Pierre, pour les aiguiller droit vers l'enfer - il espère qu'il existe, l'enfer, mon Maître, pour qu'ils rôtissent pendant l'éternité, les fesses trouées par les tridents des diables.

    Quant aux flics, ils n'ont pas entièrement tord ceux qui "sont pas Charlie". Un ami, le flic qui contrôle deux ou trois fois par jour le même "je-ne-suis-pas-Charlie", histoire de faire croire qu'il a de l'autorité ?

    Quelle autorité ? L'autorité de la matraque, de l'interpellation pour "refus d'obtempérer", pour "rébellion", autorité" de placer en "garde à vue" ? Et les mêmes jeunes, à l'école, les profs, qui comme chacun sait "n'ont plus d'autorité"  ne leur donne que "deux heures de colle"...

    "J'arrête de te raconter," qu'il me dit, mon Maître, Ça le met trop en colère, lui, qui est Charlie. "Cabu, qu'est-ce qui pensait des flics ?"

     

    11
    Mardi 27 Janvier 2015 à 12:51
    Virgulounet

    Ben dis donc il est long aussi le commentaire de Frimousse on n'a pas eu le temps de tout lire et les autres commentaires non plus mais on revient dès que notre travail le permet super le dessin de Cabucool

    12
    Mardi 27 Janvier 2015 à 17:07
    Virgulounet

    Ch'est pas bien de fumer Chatdesîles, surtout avec la grippeohhe

    13
    Mardi 27 Janvier 2015 à 17:10
    Virgulounet

    Ben nous on aurait bien aimé coller une couverture de Charlie ici ou chez nous mais on n'y arrive pas sarcastic

    14
    Mardi 27 Janvier 2015 à 17:21
    Virgulounet

    Vi je pense que toi Frimousse tu sembles avoir été marqué par l'éducation, les curés et les flics ... Bon c'est vrai chacun son histoire, on respecte ...

    Tous les ecclésiastiques ne sont pas à mettre dans le même panier et tous les flics non plus tous les profs non plus tous les chats non plus ...

    Un curé peut être très gentil, comme un flic d'ailleurs, même s'ils n'ont pas la même mission

    Mais bon c'est vrai j'aime pas trop les flics c'est normal ils ont un boulot qui nous fait pas trop plaisir en général mais parfois ils peuvent nous rendre bien service

    Un prêtre est un homme comme un autre alors il peut y avoir aussi des curés qui sont pas sympas

    Voilà sinon soleilbleu elle aussi elle portait des fers sous ses chaussures quand elle était petite

     

     

    15
    Chadappart
    Mercredi 28 Janvier 2015 à 07:51

    Heureusement que nous avons nos quatre pattes et vive les chats. Je vous aimetongue



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :