• 11 novembre 1918 il y a 100 ans

     

    Pour conclure sur le 11 novembre ,Je laisse la souris à Nounou ....

    j'ai pas tout compris de ce qu'elle m'a expliqué .....

     

    11 novembre à 11 h  (11-11 , 11 ) !


     Le clairon sonne la fin des combats  !

      l'Armistice  signée à  5 h 15  du matin , la fin des combats est proclamée à 11 h    !

    Le maréchal Foch écrit aux armées, l'ordre du jour de l'Armistice ....

    Ce n'est pas pour autant que va être close la liste de ceux qui "mourront pour la patrie " succédant à ceux qui sont "morts au champ d'honneur "! ( au champ d'horreur comme le chantait jacques Brel.....)

    A commencer par ceux qui vont mourir entre ces 2 moments (la signature de l'armistice et le cessez le feu )  et officiellement seront déclarés être la mort la veille "pour atténuer le chagrin de leurs familles.... ". 
    Il y a bien dut avoir des malchanceux pour être  tués après 11 h .....



    Tous ceux qui ont eu la "chance" de revenir, mais les poumons brûlés par les gaz et vont désormais vivre au ralenti !



    Comme le grand père Alfred !
    12 ans d'agonie !

     Cette belle jeunesse qui revient  avec leur visage détruit et est désormais parée du nom de 'gueule cassée !'

    Comme le grand oncle Félix !

    ceux qui reviennent dans des cercueils plombés !
     


     Comme le grand oncle Célestin,
    né à Marseille en 1875 ,mort à St DIE en 1915
      le cousin Alexis né à Marseille en 1883, mort à SERANCOURT dans la meuse en 1914 et
    son frère Jean né à Marseille en 1894 mort à REDON le 29 septembre 1918 !

    le grand oncle Vincent,né à Marseille en 1870 blessé quelques part sur le front, mort pour la France , à Marseille de ses blessures en 1916 !
     
    Et la litanie s'étale , comme dans toutes les familles, comme dans tous les villages et les villes !
     
     Il suffit de lire la plaque posée sur le monument aux morts.
    Qui n'y trouve pas son nom ?
     
    Je pense aussi à tous les anonymes dont les os péle-méle s'entassent dans l'ossuaire vitré  de Douaumont.( A l'arriere de l'ossuaire ) .
     
    Oui  les ossements de tous ces malheureux anonymes sont au vu de tous , et cela  serre le coeur et les tripes  ! 
     
    ceux qui ont été identifiés sont enterrés sous les croix . 

    Toute cette belle jeunesse, qui n'avait jamais quitté son Marseille, pour les miens, et s'est retrouvée soit sous le lourd soleil d'arabie, ou d'afrique du Nord, comme le grand père Prosper, en Tunisie et au maroc , Soit dans la boue, la pluie , le froid ,de lieux au nom sans soleil , brumeux comme la Meuse ......
    Des noms qu'ils ne savaient même pas qu'ils existaient ..

     C'est Gaston BONHEUR, dont le corps de son père mort au champ d'honneur ne fut pas retrouvé , ce qui lui permit de penser qu'il pourrait être celui qui dort sous l'Arc de triomphe, Gaston BONHEUR  qui l'a si joliment et justement écrit :
     
    "Toute cette belle jeunesse , née de tant de lieux différents , venue de tous les coins de France ,( et des colonies rajouterais-je ) et qui se retrouva en un seul lieu pour y périr !!!!!!!!!!"
     
      Ce 11 novembre , Ce furent de grandes liesses !

    La guerre était finie !
    l'hécatombe était terminé .
    Tout le monde s'embrassait !!!!

    Mais dans la liesse 
     générale , furent versés des larmes qui n'étaient pas que de joie !
    Le même Gaston BONHEUR  disait que c'est le  11 novembre quand les cloches se mirent à sonner, que sa mère prit vraiment conscience que son mari , tué au début du conflit , ne reviendrait pas et que pour eux ce fut un jour de douleur .

    Elle s'enferma avec lui  qui n'avait que quelques mois quand son père fut tué ,
    pour pleurer 
    et l'on dut aussi pleurer dans beaucoup de famille .....

    Il racontait aussi , dans ce si beau disque réalisé pour les 50 ans de la commémoration de la grande guerre ,  que celle ci fut la dernière des temps passé, mais la première des temps modernes !

      
     

    La tranchée des baionnettes  et son soldat inconnu


    Il y eut 1 400 000 morts !

    Il ne reste aucun survivant !
    Juste la mémoire de quelques rares enfants, de quelques petits- enfants de ces victimes !
    Il ne faut pas oublier !

    Ce  devait être la der- des- der .........
    Plus jamais ça !!!!!
    Non !  plus jamais !


    pourtant 22 ans plus tard , les fils mourront où sont morts les péres , ou y seront fait prisonniers.....
     
    mai-juin 40 ! On retrouve les mêmes noms de combat :
     
    chemin des dames,
    ferme de soupir ,
    ailette,
    laon.....  

     Comme si l'histoire , n'était , hélas , qu'un éternel recommencement sans rien apprendre du passé .....

     

     

    « 4 ans de conflit , de batailles, de défaites et de victoires......Le domaine..... »

  • Commentaires

    1
    Dimanche 11 Novembre à 11:10

    Toutes mes pensées attristées en ce jour de commémoration .

    Tant de souffrances et tant de deuils, tant de vies sacrifiées !

    Pour quelle leçon?

    Tant de mensonges renouvelés sur les autels du Pouvoir!

    Tant d'armes fabriquées et vendues alors qu'on répète " Plus jamais ça!"

    Impuissance et désespérance.

     

      • Danielle =^.^=
        Dimanche 11 Novembre à 12:00

        Ceux qui ont besoin du pouvoir ne veulent pas recevoir de leçon ...

        Mon espoir est en ceux qui n'ont pas besoin du pouvoir...  en ceux qui ont besoin de la paix  et qui la font tous les jours, dans leur coeur, dans leur tête, dans leur maison, dans leur quartier, dans leur travail, dans leur famille,dans leur vie....

        Tristesse énorme en ce jour...

      • Mardi 13 Novembre à 18:43

        Oui, je pense , j'espére comme Danielle ....

        c'est une telle mâne , le commerce de la guerre .........

        un grand jour de tristesse , oui , en pensant à toutes ces vies brisées, qui ne demandaient qu'à continuer de vivre , leur vie......

    2
    Rolande loisele
    Dimanche 11 Novembre à 13:09

    Oui que drames  ds ttes ces familles  tt cela pour l’orgueil des dirigeants oui que ce soit pour de vrai la der des der respect pour tous vos parents disparus 

      • Lundi 12 Novembre à 10:17

        Lire "les marchands de gloire " de Marcel Pagnol .

        Tout y est dit ! 

        Oh ma famille est comme celle de tous les français de cette époque : un lourd tribu payé , sauf que beaucoup , à présent ne le savent pas .....

    3
    Dimanche 11 Novembre à 13:19

    Terrible mémoire, une commémoration pour ne pas oublier une génération sacrifiée, des 2 cotés du Rhin.

    Dans mon village, ils ont fait sonner les cloches à 11h exactement comme il y a 100 ans. je me suis imaginé , à ma mesure, ce qui passait dans l'esprit des gens qui ont entendu cela.

    Et , ce qui est bien, il y a des sonneurs de carillon, ils ont joué juste après "l'hymne à la joie", hymne européen. On pense ce qu'on veut du fonctionnement actuel de l'Europe mais l'idée de base est magnifique.

    Le grand père d'une amie me racontait jadis son 11 novembre 1918. Il montait pour la première fois au front avec sa compagnie. A la traversée d'un village, les cloches se sont mies à sonner et tout le monde est descendu dans la rue. Les gradés qui avaient été si durs avec eux ont "pété les plombs" et se son mis à s'enivrer comme il ne pensait pas que cela pouvait être possible. Comme il m'a dit , avec le recul, eux savaient où ils allaient, nous non.

    Vous les animaux, n'avez jamais provoqué de guerre mondiale ...

     

      • Lundi 12 Novembre à 10:21

        Pas de cloches, chez nous , ou je ne les ai pas entendus, mais j'ai entendu celles de Paris ,  via la télé et à ce moment là, j'ai eu les larmes aux yeux....

        oui imaginer ce qui s'est passé dans la tête des gens , il y a 100 ans , facile de savoir dans celle de ma Grand Mére car elle nous l'a souvent raconté..

        Une chance d'avoir des Grands parents "radoteurs" ......

        Phiphi ajoute que pour eux les guerres se limitent à la tête d'un matou voisin qui ne leur revient pas .....

    4
    Dimanche 11 Novembre à 15:37
    Pensées respectueuses pour tous les vôtres Nounou et GM.
    Je sais que mon grand-père maternel est allé à cette guerre laissant son épouse et déjà trois enfants dont maman âgée de deux ans. Il en est revenu puisque d’autres enfants sont nés après mais semble t il très marqué comme tous.
    J’ai peu de souvenirs ;
    Quelle misère et que de beaux discours et patati et patata ! Plus jamais ça comme tu reprends, Nounou, la célèbre phrase .... mais.... en 1939 on remettait ça et avec des horreurs sans nom !
    Ces cérémonies du centenaire me gênent par certains côtés !
    Au moins cela a - je l’espère - ranimé la mémoire que l’ on a tendance à laisser tomber ! Bcp de dirigeants n’ont pas connu et certains même pas le service militaire et ils sont « chef des armées ! »
    J’aurais mieux « compris » l’orienstation donnée aux cérémonies lors d’un anniversaire de la deuxième guerre mondiale !
    J’ai par contre appris de la part d’historiens certains liens entre les deux guerres ! Ça fait réfléchir !!!
    Oui l’Europe telle qu’elle a été voulue lors de sa « naissance « était fort bien ; les problèmes sont venus ensuite .... les idées sont bonnes... beaux discours... espoir ... mais tout dépend des mains et des idées qui gèrent la suite.
    J’ai lu aussi un bel article sur les animaux et leur « participation » (eux aussi) - à la guerre et notamment auprès des soldats. Eux aussi ont payé un lourd tribul !
    Certains ont notamment apporté un peu de « chaleur « à ces hommes loin de leur famille, de leurs amis, ds des conditions terribles....
    Ah mon gentil Phiphi au moins vous vous ne connaissez pas les guerres l tant que certains humains ne vous y entraînent pas du moins !
    Douces caresses à toi.
    Bisou à Nounou.
    Bon après midi et bonne soirée à tous les trois. Ici il pleut !!!!!!!
    Protège toi bien !
      • Mercredi 14 Novembre à 09:52

        Nounou a  connu l'oncle gueule cassée ..... en 1955 il avait encore des problémes d'os avec sa machoire qui avait été fracassée .... mais lui était revenu....

        Sa Mémé leur  nous a tellement parlé de son frére, que c'est comme si elle  l'avait connu , comme pour son pépé....

        Ah au fait moi je suis "oreille fendue "....... ( bon elle s'est recollée , sauf le bout ) et c'est un souvenir d'une bataille avec défunt Guitou.....

         

        Pleins de doux ronrons à Stella

        Bises

    5
    Lundi 12 Novembre à 11:30

    Brr ... Tu as l'art de raconter Nounou de Phiphi, et ça me fait froid dans le dos. Oui j'ai souvent pensé à ceux qui étaient morts juste avant le cessez-le-feu. Et ces hommes traumatisés, amputés d'un membre, défigurés, dont la santé n'a plus jamais été ce qu'elle était avant ... Je crois que c'est inoubliable, tant d'atrocités commises au nom de quoi ? Pauvres gens, pauvres familles emportées par la guerre.

      • Vendredi 16 Novembre à 10:04

        Pour la satisfaction éphémére d'un général .......

        pour recommencer 22 ans aprés .......

        la guerre , hélas a toujours existée ......

        est-ce qu'un jour elle s'arrétera ? car cela craint de plus en plus, les guerres....

        Caresses à Félix 

    6
    Lundi 12 Novembre à 18:12

    J'ai effectivement entendu les cloches dans ma commune ... c'est un bel hommage de toutes les communes de France.

    Je crois qu'il y a beaucoup de témoignages de cette guerre et beaucoup de personnes se sont intéressées à cette période et ont fait des recherches. Il y a des sites dédiés.  En faisant une recherche je suis tombée sur un forum où des personnes avaient fait des recherches sur mon grand oncle parce que son nom était inscrit sur une stèle d'association sportive ... Et ils ont trouvé pas mal de choses ...

    Ah oui, j'ai lu cela en effet que l'on avait antidaté la date des morts du 11 novembre 1918 ...

    Beaucoup de familles se sont retrouvées sans hommes et cela a modifié le destin de certaines lignées ...

    Et pour rebondir sur le commentaire de Nicole, il y a eu en effet une contribution animale ... Je n'ai pas trouvé d'article général à de sujet, mais il y a sur le blog de notre copinette Nunzi, une petite anecdote à propos d'un chat qui mérite d'être lue ...
    c'est ici : "Hommage à Tifoune"

     

    7
    Jeudi 15 Novembre à 10:09

    Une grande guerre, une sale guerre comme toute les guerres,toutes celles 

    après quoi on a dit Plus jamais ça ,mais les hommes ont la mémoire courte 

    mon jumeau et moi avons connu celle qu'on appelait la der des der, j'espère que nous n'en verrons plus une autre 

    Bisous 

    Nicole 

      • Vendredi 16 Novembre à 17:03

        Nous pouvons toujours espérer.....

        Bisous Nicole, caresses à Dingle 



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :